Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 21:09

Voici un compte rendu de notre troisième séance de la 2ème partie de la Campagne Tian Xia pour Qin, récit rédigé par le joueur incarnant petite montagne.

Participèrent à cette folle épopée :

Cao Zheng : L’habit ne fait pas le moine mais la guillotine volante fait le guerrier. Des fois, y a des gens qui faut pas faire chier, surtout quand ils ont une morale à zéro et un taux d’alcoolémie à zéro aussi.

Li Fang Yu : L’occasion fait le larron. Toujours prêt à apprécier la vie du bon côté, à savoir le côté qui tient l’arme et le fric, Li Fang Yu suit le prince Ying Jia comme son ombre, surtout si ça peut le ramener à des contrées civilisées, c'est-à-dire qui connaissent les pavés.

Mei Lin : Suivant le dernier Prince du Zhao, Mei Lin est persuadée qu’elle atteindra finalement ses ennemis. Si elle ne va pas à eux, ils finiront par venir à elle, et à ce moment là, ils regretteront d’être nés.

Cheval Ardent : Ce qui différencie le winner du loser, c’est sa capacité à se relever après les coups durs. Cheval Ardent n’est certainement pas un looser et faisant contre mauvaise fortune bon cœur, il a décidé de lier son destin à celui du prince Ying Jia. Cheval Ardent a du flair et il sent venir le bon coup.

Petite Montagne : Même si on ne s’en aperçoit pas au premier abord, la cervelle de Petite Montagne est aussi noueuse que son biceps. Il suit Cheval Ardent et le prince Ying Jia mais se demande si cette fois ci, son compagnon n’aurait pas misé sur le mauvais cheval.

Bao Feng : Le Fangshi le plus connu des geôles des Royaumes Combattants n’est plus. Des cendres du deuil un autre homme a été reforgé qui se moque bien de ses compagnons aveugles et du prince fou. Désormais Bao Feng ne pense plus qu’à sa famille, et à sa vengeance…

 

Il était une fois…

-228 avt JC :

L’exode continue pour le prince Ying Jia et ses compagnons de route. Cheminant parmi les réfugiés, ils ont tout loisir pour contempler la désolation apportée par la guerre. Cependant le prince Ying Jia est absorbé dans ses pensées et dans la lecture du traité des choses de l’Est. Après quelques jours de voyages, les aventuriers voient se profiler les bannières de pillards. Li Fang Yu reconnait les étendards de sa bande, les flèches volantes et se fait reconnaître par son lancer de carotte, si unique en son genre.

La petite bande de brigands rejoint la compagnie et apporte avec eux des troupes fraîches parmi lesquelles un chinois de petite taille et donc forcément fourbe, bien connu de Cao Zheng et de Bao Feng pour avoir été vu près de la forge de Feu Nourri.

Le lendemain, ils atteignent un camp de réfugiés organisé autour d’une fermette en ruine. Ils y rencontrent Gong Li qui aide les blessés comme elle le peut, et le prince Dan avec lequel le prince Ying Jia entame immédiatement de veules manœuvres politiques.

Pendant que Li Fang Yu espionne la discussion princière (et se fait pincer, ce qui est plutôt surnaturel), le reste du groupe discute avec Gong Li. Ils n’apprennent pas grand-chose qu’ils ne savent déjà, mais la dame porte à la ceinture un hochet que Bao Feng ne connaît que trop bien et que Gong Li lui rend.

Pendant la nuit, le fangshi Bao Feng et le wu xia Cao Zheng patrouillent dans le camp de réfugiés pour chasser les pillards. Quand Bao Feng trouve ces derniers qui tentent de violer une jeune fille de 14 ans, il les massacre sans coup férir.

Le lendemain, le prince Ying Jia, dont la personnalité ressemble de plus en plus à la cette douce folie furieuse qui animait le roi du Qin, a une grande idée. Prendre la tête de la ville de Daï, simuler une fausse attaque par les troupes du Yan et prendre l’indépendance, fondant ainsi le royaume du Daï. Si certains des compagnons sont enthousiastes, le terre-à-terre Petite Montagne n’est pas chaud pour le coup. A part retarder l’inéluctable, le plan du prince n’apportera rien hormis un faible réconfort à sa mégalomanie.

Ainsi la journée se passera à recruter une centaine d’hommes pour former "l’armée du Daï".

Le soir, Cheval Ardent interroge habilement (NDMJ : à grand coup de Présence Sereine 5) le chinois fourbe, connu pour être un espion d’une quelconque organisation. Il en révèle beaucoup à propos d'une secte religieuse dirigée par un démon qui surveille les héros pour se les inféoder. Les aventuriers s’expliquent alors bien des choses mais décident de ne pas encore passer à l’action. La nuit même, l’espion disparaît, à leur grand dam.

Après une semaine de voyages, la troupe arrive au pied de la montagne où est nichée la ville de Daï. Là, les éclaireurs découvrent une grotte labyrinthique. Ying Jia ordonne la fouille de la grotte, l’établissement du campement et part en avance annoncer sa venue à la ville, accompagné de ses fidèles compagnons.

L’accueil à Daï n’est pas très chaleureux mais le prince obtient une réception digne de son rang. En vue du comportement de leurs hôtes, l’instinct de Petite Montagne se réveille. Il s’en prend violemment au capitaine de la garde, le fils du gouverneur de la ville. Malgré l’usage intensif de la diplomatie, Petite Montagne n’est pas rassuré, cette nuit, il ne dormira pas.

Tout le monde part se coucher. Cao Zheng fait ribaude avec femmes et alcool fort, Li Fang Yu décide de dormir sur le plafond de la chambre du prince, Petite Montagne fera une porte de son corps. Les autres aventuriers vont se coucher.

Pendant qu’il veille, Petite Montagne entend un bruit sourd venant de la chambre du prince. Il se précipite et remarque que la chambre baigne dans la fumée. Il se saisit alors du prince et de Li Fang Yu, dont la chute a causé le bruit et les traine dans le couloir. Avisant des gardes, il les appelle à l’aide mais ces derniers l’attaquent !

Petite Montagne écrase ses opposants jusqu’à ce que le gouverneur arrive en personne. Pour gagner du temps, le guerrier négocie la tête du prince et fanfaronne. Le gouverneur parti chercher l’argent, Petite Montagne réveille le prince et lui expose son plan pour attraper ce traître. Mais le prince est un sale con impulsif (comme apparemment toute la royauté de chine, ça promet) et s’enfuit par la fenêtre. Voyant ça, les gardes en factions passent à l’attaque. Petite Montagne s’enfuit en démolissant le sol de la chambre princière et en plaçant le lit au dessus du trou. Puis il revient quelques instant plus tard par le même chemin et se saisit du gouverneur. Le voilà avec un otage de choix. Ainsi doté, il s’échappe par la grande porte du palais.

Les autres aventuriers ont résisté (ou presque) à la drogue et leurs assaillants ne voulant pas prendre un mauvais coup, s’enfuient, intimidés par leurs armes ou leur langue acérée (mention spéciale à Bao Feng dont les assaillant lui aurait même offert le petit déj’ pour qu’il parte).

La fine équipe se retrouve aux portes de la ville et convainc le gouverneur de négocier avec Ying Jia. Le gouverneur craint pour son peuple et veut livrer le prince au Qin pour que l’annexion de sa ville se fasse en douceur.

En repartant vers le campement de l’armée, la troupe croise Ying Jia à la tête des Flèches Volantes. Ils arrivent à convaincre le prince (décidément trop mégalo) de négocier avec le gouverneur. Au camp, les éclaireurs annoncent avoir trouvé quelque chose dans la grotte. Il s’agira d’une entrée directe vers les geôles du palais de Daï. Ils décident de passer par là, menant ainsi un assaut surprise pendant que le reste de l’armée arrive aux portes de la ville. Apparemment les négociations sont dans le chou.

Cao Zheng semble enthousiaste mais il songe sérieusement à quitter Ying Jia une fois la ville prise. Li Fang Yu aime par-dessus tout la civilisation mais le prince le met sérieusement mal à l’aise. Petite Montagne pense le prince totalement fou, incapable de se rendre compte de la situation, il hésite encore à participer à l’assaut mais Cheval Ardent le presse. Quant à Bao Feng, il s’est proposé pour aller prévenir et mener le reste de l’armée contre les murailles de la ville mais ne va-t-il pas en profiter pour déserter direction le Qin et sa famille ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Qin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche