Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Ce scénario pour le jeu de rôles Cold City est prévu pour un one-shot de 4 à 6 heures. Il est téléchargeable en pdf ici.

Introduction

Les personnages sont convoqués en briefing devant Kamazov. Celui-ci leur indique qu’un officier de la VoPo (Volks Polizei : police est-allemande) a été assassiné dans des circonstances suspectes sur un chantier de construction en plein Mitte. Kamazov les enjoint de se dépêcher les VoPos étant déjà sur place.

Scène 1 : l’ancienne Kommandantur

La scène de crime se trouve en plein Mitte en secteur soviétique. C’est un chantier : un bâtiment est presque entièrement démoli et les travaux de fondations d’un nouveau bâtiment sont en cours. Le bâtiment détruit était une Kommandantur SS. En ce froid matin d’automne, les ouvriers ne sont pas encore arrivés sur le chantier mais une dizaine de VoPo sont présents. Les VoPos sont peu coopératifs ayant volé l’argent et les cigarettes de la victime, l’officier est cependant au courant de l’arrivée des personnages, c’est lui qui a prévenu Kamazov en espérant se faire bien voir d’un officier russe. C’est en examinant le corps que les personnages vont comprendre la raison de leur venue. Il est en partie dévoré, et les personnages devraient rapidement trouvé des bouts de corps putréfié n’appartenant pas à la victime.

L'officier expliquera que la victime est de la maison, un officier de la VoPo, Günther Heiner. Il travaille "dans les bureaux". Obtenir son adresse sera une autre paire de manches.

Dans sa poche, un mot d’un certain Jürgen Bauer l’enjoint à le retrouver à l’ancienne Kommandantur. http://3.bp.blogspot.com/-Yvx0RagQVtA/UI-a-55_PdI/AAAAAAAAC9Y/tFszWNbmC_A/s1600/Hellersdorf.jpg

Une enquête de voisinage permettra de déterminer que le crime a eu lieu vers 3h. Des voisins ont entendu des bruits d’animaux (la plupart parlent de chiens) sur le chantier à cette heure, ces chiens se seraient enfuis par la bouche de U-Bahn la plus proche. Le corps a été découvert par une voisine au petit matin.

Si les personnages furètent dans la station U-Bahn, ils peuvent tomber sur un nid de STs qui se cachent dans des couloirs de maintenance abandonnés. A l’approche des personnages, les STs qui gardent l’usage de la parole demande si c’est le « Maître » qui vient.

Il faudra une grosse négociation avec les VoPos pour disposer du droit de fouiller le domicile de Günther Heiner et pour emporter le corps pour autopsie. Le domicile de Heiner se trouve dans un immeuble soviétique flambant neuf du meilleur goût stalinien. L’appartement a tout l’air d’être celui d’un célibataire mais il y a la photo d’une femme et d’une petite fille (tués lors de la bataille de Berlin). Dans un coffre dissimulé, les personnages pourront trouver le journal de Günther Heiner qui s’arrête en 1945. Il y a un long passage sur le camp de Fürstenberg et sa relation avec Weltling Schlosse : les essais de Bauer pour « réanimer » des prisonniers exécutés. Il y parle du sceptre de contrôle et de la clé (qui ressemble à un étrange couteau gravé de runes).

L’autopsie du corps au QG de la RPA révèlera que la mort a été causée par l’arrachement de la jugulaire par morsure. Si les personnages cherchent des dossiers sur Heiner et Bauer aux archives de la RPA, ils trouveront un dossier sur Bauer et sur la perquisition de son domicile en 1947. De nombreux objets ont été saisis et amenés dans les caves de la RPA. La liste des objets saisis lors de la perquisition a disparu.

Berlin Est 1

Toute l’histoire

L’officier de la VoPo assassiné, Günther Heiner, dirigeait pendant la guerre un camp de prisonniers en Saxe, Fürstenberg. Ce camp jouxtait un centre de recherche de technologie dévoyée, Weltling Schloss, commandé par un certain Jürgen Bauer. Avant l’arrivée des américains, Jürgen Bauer réussit à faire parvenir à son domicile berlinois des caisses entières de technologies dévoyées dont le « sceptre », un objet qui permet de contrôler les STs (morts vivants). Il confia à Günther Heiner, qui avait reçu l’ordre de se replier, la « clé », un artefact permettant d’ouvrir une porte dimensionnelle.

Lors des derniers combats autour de Weltling Schloss, Jürgen perdit le contrôle de son propre corps au profit d’un Autre. Cet Autre est prisonnier de notre monde suite aux expériences de Weltling Schloss mais incapable de s’incarner, il doit posséder le corps d’êtres à la psyché défaillante. Jürgen est maintenant un légume dans sa maison berlinoise, possédé de façon intermittente par l’Autre.

La RPA a effectué une perquisition en 1949 au domicile de Jürgen et y a saisi les caisses de technologie dévoyée. Kendale Dole, agent britannique de la RPA qui a participé à la perquisition, a été très secoué par la guerre et voue une haine inextinguible aux allemands. Lors de la perquisition, l’Autre est entré en contact avec lui. Dole a décidé de mettre à profit ce contact pour se venger des allemands. Il souhaite déclencher l’ouverture d’un portail et l’afflux de créatures sanguinaires. C’est ce que lui a promis l’Autre qui ne souhaite pour sa part que rentrer dans sa dimension.

L’Autre en possession du corps de Bauer convoque Heiner en lui demandant de lui rendre la « clé ». Le lieu n’a pas été choisi au hasard. Dole sait que des STs traînent à proximité. Dole se rend au rendez vous après avoir contrôlé une dizaine de STs qui se jettent sur Heiner et Dole récupère la « clé ». Il n’a plus qu’ à se procurer une créature innocente à sacrifier pour déclencher le rituel d’ouverture du portail.

http://2.bp.blogspot.com/-ZH85ALbVdEQ/T9nZ4ZX1gwI/AAAAAAAABYo/A51h4vXLWWA/s1600/evil-baby.jpg

Scène 2 : chez Jürgen Bauer

Le domicile de Jurgen Bauer se trouve dans Charlottenburg en secteur britannique. C’est une vieille demeure pas entretenue. En arrivant, les personnages croisent une volontaire d’une association charitative qui est venu nourrir Jürgen. Elle dit qu’il est complètement gaga mais qu’il semble pouvoir se déplacer seul aux toilettes et pour le repas du soir. Les tentatives de communication avec Jürgen s’avèrent vaines, il semble totalement décérébré. Seul un stimulus fort pourra permettre à Jürgen de prendre contrôle de son corps et parler avec les personnages. Sa passion pour le nazisme et pour Hitler sont puissantes et c’est un rappel de cette période qui permettra à Jürgen de discuter avec les personnages. Autre stimuli possible, le violenter un peu ! La visite du domicile révèlera un premier étage complètement vide ; sur son bureau les personnages auront la surprise de trouver le numéro de la RPA ! Dans la cuisine, dans un indescriptible fouillis, on relève de nombreux os de rats, de chiens et de chats (l’Autre maintient en vie son hôte en le nourrissant d’animaux domestiques attrapés dans le voisinage).

Soudain, l’œil de Jürgen change d’éclat et l’Autre arrive. Il a décidé de tenter de supprimer les gêneurs. Les balles rebondissent sur son corps et seules les armes blanches semblent atteindre le corps de Jürgen. L’utilisation d’une arme à feu donne un dé noir au lieu d’un dé normal, si le dé noir arrive en tête, la balle touche un collègue. Il est également possible avec un stimulus très fort de permettre à Jürgen de reprendre son corps. Si les personnages s’en sortent, avant de quitter le corps de Jürgen, l’Autre ricane en leur parlant d’une cérémonie au grand temple qui va le ramener chez lui et qui déversera le chaos sur leur monde.

Avec le numéro de téléphone, la piste d’une complicité au RPA se précise. Dans l’équipe de perquisition de 1947 figuraient Kendale Dole (UK), Vania Youkov (URSS), Fernand Rousseau (F), John Sockett (US) et Egon Schwarzberg (D). Fernand Rousseau est mort en mission en 1949 (il s’intéressait de trop près aux agissements de Kendale Dole) et Egon Schwarzberg a été viré en 1948 (sur un rapport de Kendale Dole). C’est Sockett qui fait office de leader. L’absence de Dole et les différents recoupements devraient orienter les personnages vers lui. En fouillant son bureau, ils trouveront un passe pour le Musée de Pergame en pleine reconstruction, ce qui devrait aiguiller les personnages concernant le grand temple.

Scène 3 : le Musée de Pergame

Le musée de Pergame se trouve en secteur soviétique sur l'île aux musées. En arrivant à proximité de nuit, les personnages verront des VoPos dans le petit quartier situé en face. Un bébé du nom d’Angela a été enlevé dans la soirée et les policiers interrogent ses parents sur les circonstances. Les VoPos pourront être persuadés de venir en aide aux personnages. En pénétrant dans le musée, ils verront Dole en haut du temple en train d’actionner une machinerie avec le bébé à ses côtés prête à être sacrifié. Une vingtaine de STs sont sur les marches. Ils ont ordre de dévorer tout intrus !

http://www.bibleetnombres.online.fr/image3/berlinmu.jpg

La scène finale verra donc les personnages tenter de stopper Dole avec des STs s’opposant à leur ascension sur les marches du temple. Si vous souhaitez corser le tout, l’Autre est présent sous forme immatérielle et il tentera de posséder le personnage le plus fragile (le score le plus faible en Reason).

Que feront ensuite les personnages de la clé, du sceptre et de la machinerie?

Partager cette page

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR Divers

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche