Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L’action de Cold City se déroule à Berlin en 1950. Les personnages appartiennent à une force de police multi-nationale, la Reserve Police Agency (RPA). L’objectif de cette force de police n'est connu que de quelques uns. Elle traque les abominations échappées des laboratoires secrets des nazis : mutants, morts-vivants et créatures d’autres plans.http://www.rpgnow.com/images/344/20677.jpg

 

Pour rappel, en 1950, il n’y a pas encore de mur de Berlin mais la guerre froide bat son plein. Berlin Ouest a déjà subi une tentative de blocus de la part des soviétiques et la RDA a été créée en 1949. Les différences entre Berlin Est et Berlin Ouest commencent à être visibles mais la circulation entre les deux parties de la ville reste aisée. Les débris des destructions de 1945 ont été déblayés mais de nombreux bâtiments demeurent en ruine.

 

A la RPA cohabitent les alliés (anglais, américains, français et soviétiques), et la coopération dans cette force de police n’est pas exempte de suspicions. Chacun craint que l’autre tente de récupérer la technologie déviante des nazis qui a permis la création des horribles créatures et l’ouverture de portails vers d’autres plans. Chaque joueur joue un personnage d’une nationalité différente et ils forment ensemble une équipe d’enquêteurs.

 

Le système est basé sur 3 caractéristiques (action, influence et reason) et des traits libres (ex : précis avec ses mains, comprend les gens du peuple, obstiné et têtu). Il utilise les dés à 10 faces : on lance autant de dés que la caractéristique + des dés bonus si les traits correspondent à l'action tentée, si le personnage dispose d'un outil adéquat ou encore si l'enjeu correspond à ses agendas cachés (voir plus loin). Les jets sont toujours opposés, (un peu comme HeroWars), celui dont le meilleur dé est le plus élevé l'emporte.

 

Le système met en scène le climat de suspicion via la Confiance que se portent les personnages les uns aux autres. La valeur de confiance est utilisée comme dés bonus quand un personnage est assisté par un autre, mais aussi au profit de l’autre si celui-ci cherche à le trahir.

 

Autres incarnations de ce climat sont les agendas cachés : un national et un personnel. Selon le souhait du maître de jeu, ils peuvent être connus des autres joueurs leur permettant de se concentrer sur leur mise en scène dans la partie ou non.

 

Le système introduit également une petite dose de narrativisme, les joueurs ayant la possibilité d’interpréter l’issue des conflits.

 

Il est à noter que l'éditeur propose également une suite à Cold City. Elle s'appelle Hot War et se déroule dans les années 60. L'utilisation de la Technologie Etrange par la Grande Bretagne a mal tournée et le monde est dévastée...

 

http://samuel.slibotechna.org/_files/pics/cold-city_10493.jpg

L’ambiance de Cold City est vraiment originale, elle mêle horreur sur fond de conflits d’intérêt dans un Berlin se remettant à peine de la seconde guerre mondiale , le tout servi par un système simple mais mettant bien un scène les principes du jeu. Le jeu me semble vraiment parfait pour un one-shot ou une petite série de scénario.

Petit Edit : une vf de Cold City est sortie chez l'éditeur la boîte à Heuhh en 2013

Partager cette page

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR Divers

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche