Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Introduction

Ce scénario est prévu pour des tauthers débutants. Il débute même à la sortie du Hall des Drenns dans la citadelle et l’action reste circonscrite dans la province d’Ardis. Il est téléchargeable en pdf ici.

Les personnages se voient remettre leur challisk au hall des drenns de la Citadelle. A leur sortie, ils sont accostés par un kesht. Il se présente sous le nom de Kesht Anis Trando, futur Kimmit de Wolton. C’est un homme de taille moyenne, corpulent, il arbore fièrement au-dessus de vêtements soignés sa challisk cerclé d’or. Ses tempes grisonnantes trahissent son âge : entre quarante et cinquante ans.

Il affirme aux personnages qu’il est un grand collectionneur de cartes et qu’au cours d’un achat d’un fonds récent, il est tombé sur une carte indiquant l’emplacement d’un trésor shantique. Il s’est souvenu de ces jeunes années de tauthers et voudrait que les personnages tentent d’explorer l’endroit. Il leur fournit un droit de passage sur un bateau se rendant à Polpedroth, le port le plus proche de l’emplacement indiqué par la carte et 20 gemlinks pour les frais. S’ils parviennent à ramener des objets intéressants, il leur promet une prime et une signature sur leur challisk. Le bateau « le talmaron des mers » doit appareiller le lendemain à l’aube.

Si les personnages profitent de l’après – midi pour se renseigner sur Kesht Anis Trando, ils peuvent apprendre que c’est un importateur / exportateur de fruits et légumes. Il a fait fortune seul et entretient de bonnes relations dans tous les milieux. Sa réussite lui vaut néanmoins de sérieuses inimitiés chez ses concurrents. Il est inconnu de la pègre. Il brigue effectivement le poste de kimmit du district de Wolton. La campagne électorale contre le sortant, Kesht Carl Dupont, un ancien fonctionnaire très implanté dans le district, bat son plein et est très animée.

S’ils montrent la carte au trésor ou se renseignent sur l’endroit, on leur rit au nez. Le « trésor shantique » indiqué sur la carte se situe en plein territoire corastin et ceux – ci ne laissent personne pénétrer dans leur territoire. Quant à la présence d’un trésor à cet endroit, seuls des thriddles pourront confirmer la présence de vieilles ruines shantiques.

Dans les faits, Trando a vu cette ruine pendant son tothis et souhaite envoyer une équipe de tauthers l’explorer. Outre sa propre curiosité, il compte donner tous les objets et informations trouver à La Danstead Society, le club de voyageurs et d’aventuriers, qui se trouve dans son secteur et qui regroupe pas mal de drenns de Wolton.

Un voyage mouvementé (ou pas)

Le « talmaron des mers » transportent des militaires et des condrijs qui se rendent en mission dans les monts Accapta. Il y a aussi des condamnés muadras qui purgent leur peine dans un centre de redressement. Il s’agit principalement de dyte punks et petites frappes du quartier de Vintch. Ils sont accompagnés de Caji Rellon, leur instructeur, qui les libèrent de leur lien et leurs insignes de prisonniers dès que le navire a quitté le port. Les relations avec les condrijs ou les personnages peuvent être tendues. L’organisation qui organise cette « réinsertion », la Main tendue, est sponsorisée par le conseiller muadra de la province de Sobayid au Conseil d’Ardoth.

Polpedroth est une cité trop grande pour sa population et ses visiteurs sont essentiellement des militaires et mercenaires travaillant pour l’armée. Les locaux ont une dent contre les bronths, l’armée de Dobre ayant rasé la ville pendant la guerre des armes énergétiques. La cité dispose d’une auberge gratuite pour les voyageurs. Les personnages pourront trouver un guide pour le village de Last indiqué sur la carte.

Le voyage vers Last ne devrait poser problème que pour les plus urbains des tauthers. Ils subiront néanmoins de nuit l’attaque d’un duradon, qui aimerait se faire un goûter goûtu.

L’accueil qu’ils reçoivent dans la riante bourgade agricole de Last est des plus glaciaux. Armés de piques et fourches, les toths du coin se rassemblent à l’entrée du village, prêts à en découdre. S’ils apprennent que les tauthers se rendent en territoire corastin, ils se détendront quelque peu, s’empressant de les amener à la frontière entre leurs champs et du territoire corastin. Cette frontière est physiquement très marquée entre espace cultivée et zone sauvage.

Les bons toths de Last cultivent du shirm – eh et l’écoulent via un trafiquant à Polpedroth et la venue de tauthers dans leur bourgade les met en émoi.

En territoire Corastin

Leur arrivée ne passera pas inaperçue des Corastins qui maintiennent une surveillance de leurs frontières et organiseront rapidement une embuscade. Les personnages ont de bonnes chances de se retrouver en face ou pire encerclés par un grand nombre de corastins (deux fois plus que de tauthers) qui tentent d’abord de les intimider pour les inciter à rebrousser chemin.

Par des présents adéquats (la quantité importe d’avantage que la valeur pour les corastins) et des jets sociaux appropriés, ils pourront amadouer les géants verts. Ceux ci pourront les accepter  comme hôte dans leur village de huttes. Il est à noter que certains corastins sont des citadins d’Ardoth rentrés au bled pour se ressourcer (et se reproduire). Se trouvent parmi les assaillants Bill et Bob qui habitent habituellement Vintch où ils sont employés comme garde de corps par des chefs de gang du ghetto. Ils pourront servir d’interprètes.

Les tauthers passeront alors de longues journées au village corastin avec la promesse de rencontrer Shakarg, le chef corastin, afin de voir s’ils les autorisent à approcher la ruine. S’ils décident de la chercher eux mêmes, ils seront gentiment mais fermement ramenés au village.

Bill a disparu

Après quelques jours à s’emmerder ou à faire de l’ethnologie chez les corastins, Bob viendra voir les tauthers : Bill est parti à la vallée des fleurs dans les Monts Accapta pour trouver des fleurs d’Atterol. Il devait faire l’aller-retour dans la journée. Bob leur dira qu’il leur est normalement interdit de quitter le territoire corastin et il demande leur aide pour retrouver son ami.

Bob respectueux des édits du chef Corastin accompagnera les personnages jusqu’au pied de la vallée où il devrait arriver en fin d’après – midi. La vallée des Fleurs est une vallée encaissée dans les monts Accapta qui doit son nom à son tapis floral d’une diversité et d’une beauté incomparable en cette saison. Ils trouveront facilement des traces de luttes et la trace d’un grand corps traîné sur quelques mètres et des traces de pas qui remontent vers la montagne.

Le centre de redressement

L’association «  La Main Ouverte » dont les tauthers ont rencontré un instructeur sur le bateau qui les menait à Polpedroth a obtenu le droit de prendre des délinquants muadra pour les « redresser ». Le programme officiel parle de bénéfiques travaux des champs. Le centre des monts Accapta installé dans un joli manoir entretient bien des champs de durlig, de légumes et de choux. Néanmoins, il forme les jeunes muadras condamnés à l’utilisation des dyshas, les utilisent pour charger des cristaux et leur enseigne la suprématie muadra.

De jeunes muadras ont capturé Bill et l’ont ramené au centre où il sert de cible vivante. Redoutant une incursion de corastins, le chef du Centre, caji Johan, a posté plusieurs de ses pensionnaires à l’entrée du col dans un lieu propice  à une embuscade avec ordre de ne laisser personne pénétrer dans la vallée où le centre se blottit.

C’est dans ce col (riche en isho : géographie isho +1) qu’une confrontation houleuse aura lieu avec les tauthers. Les Lightning Blast vont voler ! Les survivants muadras expliqueront la vie au centre et essaieront de gagner la pitié des tauthers. Ils sont burdothiens, souvent de famille éclatée, toujours pauvres, ont été condamnés pour des délits mineurs et se retrouvent dans un centre d’endoctrinement.

La suite est assez ouverte, mais sachez que caji Johan penchera plutôt vers la négociation tant que les tauthers ne fouinent pas trop. Il ne veut pas d’esclandre ni avec des tauthers, ni avec une petite armée de corastins furieux ! Mais bon, si les PJs y vont la tête la première, il n’hésitera pas à utiliser sa cinquantaine de pensionnaires et ses 5 encadrants (dont caji Rellon) pour repousser les assaillants et éliminer tous les témoins. Il essayera de sauver les apparences et de minimiser les éventuelles révélations de ses pensionnaires. Il n’hésitera pas à relâcher Bill pour éviter les difficultés.

Dans le temple Shantique

Si les tauthers parviennent à sauver Bill, les corastins seront tellement contents qu’ils leur permettront ce qu’ils n’avaient pas du tout l’intention de faire : rencontrer leur chef Shakarg pour négocier une entrée dans le temple shantique.

Les Corastins autoriseront donc les tauthers à entrer dans le temple mais pas d’emporter des objets. Ils pourront néanmoins faire des croquis et sortir discrètement de petits objets tels des sarceens. Le temple est une structure importante des Ca-Tra laissée à l’abandon mais protégée comme une relique par les corastins qui l’ont enserré avec une palissade de pieux.

Ce que trouveront les tauthers à l’intérieur du temple est à votre discrétion. L’objet de la découverte pourra ouvrir vers d’autres scénarios. Dans une première version, j’y ai mis une carte de warp fixe sculptée sur le plafond, qui  permettra après analyse par un thriddle ou un iscin d’identifier un warp  démarrant de Glounda et arrivant à proximité d’un aérolithe (skyrealm) en Héridoth.  Dans une seconde version, un ellishondi ca-shal les y attendait. Ce shanta mis en veille dans un boc-rod il y a des milliers d’années a été réveillé par un mouvement de terrain. C’est un spécialiste des défenses spatiales contre les lamorris, il est immunisés aux bactéries d’origine humaine mais est rejeté par les autres shantas qui considèrent son réveil comme anormal. Il cherche des alliés pour réactiver différents sites et demandera aux tauthers s’il peut les contacter en cas de besoin d’assistance. Il est persuadé que son réveil est un dessein de Shocaudal contre un retour imminent des lamorris.

Retour à Ardoth

De retour à Ardoth, différentes voies s’ouvrent à eux. Ils auront un rapport à faire à Kesht Anis Trando, celui-ci ne signera leur challisk que si ceux – ci ont pénétré dans le temple shantique. Si les personnages ne lui remettent aucun objet, il leur demandera de présenter leurs découvertes à une conférence à la Danstead Society.

Ils pourront tenter d’analyser et/ou de revendre les objets ramenés du temple shantique.

Ils pourront également enquêter sur « La Main tendue ». Les membres de celle – ci pourraient chercher à se venger de dégradations ou de tords commis à son encontre.

Bill et bob seront de retour à Vintch pour gagner des yules comme videur, garde du corps ou porteur. Certainement que les tauthers les recroiseront.

Partager cette page

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche