Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 18:19

Voici un compte rendu de notre cinquième partie de Jorune. Fin Mullin 3498.

 

Participèrent à cette aventure :

Sergent Boshmey Moore, dit "le Bosh" : ce boccord impressionnant a officié chez les daijics, cette police qui traque l’utilisation illégale de l’Isho. Ardothien, il est issu d’une bonne famille commerçante du quartier résidentiel de Sharben

Ysmir le grand : ce muadra est un caji fils de caji fils de caji. Issu du quartier chic de Tocour, il n’a pas connu l’existence misérable de nombre de ses congénères. Bien habillé, il porte fièrement sa challisk et privilégie les dyshas utilitaires ou de neutralisation.

Eredan Maldovian : Cet humain du quartier de Sharben a rarement quitté Ardoth où il officie comme ménestrel ou écrivain public. Ces amis qui l’apprécient pour sa connaissance de la vie nocturne ne comprennent toujours pas pourquoi il est devenu tauther.

 Groogaan : ce bronth vient de la région de Lo’obreh aux confins du trou du cul de Dobre. Son origine sauvage lui a fermé les portes de l’armée de Dobre, c’est donc en Burdoth qu’il fit carrière. Le statut de Drenn lui semble maintenant indispensable pour avancer. Avec son armure de maille, son épée à 2 mains et ses 220 kgs, il n’a pas besoin de s’énerver pour impressionner ses interlocuteurs.

 

Nous avons laissé nos tauthers fuir plus au moins discrètement du district de Durris, où résident les paysans qui cultivent les environs d’Ardoth, après une altercation avec le boccord Nargol Fahran et ses potes. Pour résumer, ils doivent trouver les documents volés à la banque Huston et Nargol semble n’être juste qu’un transporteur qui prend l’argent rançonné à la banque et l’amène à la klade Akon. Le chef de cette klade, Mahan Tegul, n’a pas une mauvaise réputation et les tauthers se demandent si c’est bien à lui que Nargol rend visite. Ne sachant pas que faire, il se pose un dilemme : s’ils attrapent Nargol pour l’interroger, ils ne pourront le relâcher de risque qu’ils préviennent son commanditaire. Ysmir s’oppose véhémentement à son exécution. Les tauthers décident donc de recontacter Reina Huston afin d’obtenir des compléments d’information sur les circonstances du vol.

 

Celle-ci les informe que sa fille sera présente à la conférence que les personnages doivent tenir à la société de Danstead le soir même. C’est Eredan qui prend la parole devant une noble assistance dans l’amphithéâtre en bois vernissé de l’illustre société. Sa révélation sur les lumières qu’il a déclenchées sur l’aérolithe et qui semblent avoir eu un écho sur d’autres sites lamorris, provoquant notamment la panique à Lelligire, soulève un brouhaha de murmures dans l’audience. Une personne finit par se lever criant à la fumisterie et quittant la salle avec quelques comparses. Cet individu est identifié par des membres de la société comme un iscin travaillant pour l’armée.

 

Un cocktail est donné à la société Danstead après la prestation des tauthers. Ils en profitent pour rencontrer Mlle Huston qui leur apprend que le vol a eu lieu dans les locaux de la banque dans le bureau de Raina. Les personnages rencontrent ensuite Rowdy McLean un proche du Dharsage qui s’intéresse particulièrement aux factions qu’ils ont pu rencontrer en Héridoth. Il leur conseille de remettre leurs croquis et note au perturbateur de la soirée qui travaille pour l’armée et dont le bureau se trouve au musée d’Ardoth. Les personnages finissent la soirée en sirotant des vins d’exception avec les administrateurs de la société Danstead.

 

Ils se rendent le lendemain au musée d’Ardoth livrant des copies de leur notes et croquis au fameux iscin. Celui-ci occupe un bureau miteux mais semble disposer de technologie terrienne : communicateur, caméra, coffre en titane à reconnaissance d’empreinte digitale… Celui-ci semble peu empressé à leur fournir la signature promise et il faut lui rappeler que Rawdy a promis une récompense pécuniaire pour qu’il sorte la rondelette somme de 100 links par tauther. Pour la signature de la challisk, il va chercher un drenn du musée, Georges Fayoum, le responsable de la déco au musée, qui appose son copra sur la challisk des personnages en leur jetant des œillades suggestives. Il leur tend la carte d’une inclep, le Saress, que le bosh identifie comme le repère des gays et amateurs de câlins interraciaux d’Ardoth.

 

Les tauthers se décident à intercepter Nargol Fahran pour l’interroger (le synonyme rôliste de torturer) mais plutôt que de le tuer, ils décident de l’envoyer shanta-sait-où par un warp. Ils font l’acquisition d’un cristal blanc et Ysmir qui est le seul à être inconnu du boccord le prend en filature. Comme il s’arrête dans un abattoir du quartier de Dryce, Ysmir rameute ses comparses. Ils arrivent juste à temps pour voir sortir le bthriddle-and-baby.JPGoccord de l’abattoir. Ils tendent une embuscade expresse. Ysmir aborde le boccord prétendant être envoyé par la klade Akon et l’entraîne dans une ruelle où le bosh et rurgan l’attendent. Malgré un vautrage en règle du bosh, ils parviennent à l’assommer et l’extrait d’Ardoth grâce à une charrette mue par un thombo préalablement louée.

 

Dans un bosquet à plusieurs heures de marche d’Ardoth, ils interrogent Nargol qui leur balance que son contact est bien Mahan Tegul, le chef de la Klade Akon, et ils ont la confirmation que le boccord n’est qu’un transporteur. Ils apprennent que le muadra maître de klade dispose d’un coffre dans son bureau où il entrepose l’argent racketté à la banque Huston. Avant de retourner à Ardoth, les tauthers se débarrassent de  Nargol : Ysmir ouvre à l’aide du cristal blanc un warp qui s’ouvre sur une plage déserte, les tauthers lancent le délinquant boccord à travers le warp en s’assurant qu’il pourra se détacher et lui lançant le sac de viande avariée qu’il transportait à destination de restaurants peu scrupuleux.

 

De retour à Ardoth, ils décident de préparer l’effraction dans la klade Akon. Le bâtiment est habité la nuit par les membres inférieurs de la klade mais le quartier situé dans Moether Klade est plutôt tranquille. Groogaan et Ysmir se rendent dans le quartier malfamé de Vintch et prennent contact aux « Niqueurs de Yord » (un gang de dyte punks rencontré lors de la séance précédente), ils leur proposent pour faire diversion d’attaquer la Klade Akon qui fournit l’armée de Burdoth en cristaux. Le chef du gang accepte avec empressement. Pendant ce temps, Eredan se faisant passer pour un ramoneur inspecte le bâtiment de la Klade Akon par les toits des bâtiments voisins et y installe des accès aisés. Les tauthers se procurent également auprès de Raina Huston un découpeur laser pour ouvrir le coffre.

 

Comme prévu, à la nuit tombée, les « Niqueurs de Yord » attaquent le bâtiment de la Klade Akon après avoir écarté par ruse les deux gardes corastins. Eredan et le Bosh en profitent pour s’introduire dans le bureau de Mahan Tegul et ouvrir le coffre avec une rapidité déconcertante. A leur désappointement, le coffre contient moins de links que prévu et parmi les dossiers dont il s’empare ne figurent pas les documents subtilisés à la Banque Huston. Ils n’ont pas le temps sur le fait de trop étudier leurs découvertes, des muadras défonçant la porte pour les blaster à coup de dysha. Les deux tauthers parviennent à s’échapper par les toits au milieu des tirs de dyshas en provenance de la cour de la Klade. Les tauthers se dispersent, l’arrivée des daijics amenant la confusion nécessaire à une retraite tranquille.

 

Les documents avèrent un lien entre Mahan Tegul et les « Enfants de Desti » un gang de dyte punk opérant dans zone d’isho libre du quartier de Vintch. Plutôt que de tenter une opération suicide dans le centre de purge qui sert de QG à cette bande, les personnages décident de remettre les documents à Reina Huston pour qu’elle les exploite par le chantage. Après avoir rencontré la directrice de la Banque Huston chez kesht Trando, les tauthers fêtent leur victoire dans l’auberge « Chez Mémé », un individu louche les observe. Après un esclandre avec lui, celui-ci quitte l’auberge et est suivi par le Bosh, ce qui le mène directement à la Klade Githerin. D’ailleurs dès le lendemain, Eredan et le Bosh sont convoqués chez les Yords pour une suspicion d’exercice illégal du cambriolage. Ce qui tombe bien, c’est qu’un drenn, un certain Narhen Felsin, leur a proposé la veille de se joindre à une expédition dans la contrée sauvage de Hobeh à la recherche d’une ville disparue.

 

Ainsi se termine notre 5ème séance

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche