Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 17:11

Voici un compte rendu de notre sixième partie de Jorune. Fin Mullin 3498.

 

Participèrent à cette aventure :

Ysmir le grand : ce muadra est un caji fils de caji fils de caji. Issu du quartier chic de Tocour, il n’a pas connu l’existence misérable de nombre de ses congénères. Bien habillé, il porte fièrement sa challisk et privilégie les dyshas utilitaires ou de neutralisation.

Eredan Maldovian : Cet humain du quartier de Sharben a rarement quitté Ardoth où il officie comme ménestrel ou écrivain public. Ces amis qui l’apprécient pour sa connaissance de la vie nocturne ne comprennent toujours pas pourquoi il est devenu tauther.

Groogaan : ce bronth vient de la région de Loobreh aux confins du trou du cul de Dobre. Son origine sauvage lui a fermé les portes de l’armée de Dobre, c’est donc en Burdoth qu’il fit carrière. Le statut de Drenn lui semble maintenant indispensable pour avancer. Avec son armure de maille, son épée à 2 mains et ses 220 kgs, il n’a pas besoin de s’énerver pour impressionner ses interlocuteurs.

Gérard Mansoif : Cet humain parle avec un fort accent de Gauss. Son embarras en pleine nature, sa maîtrise de la dague et sa connaissance d’Ardoth laisse planer le doute sur son origine.

 

Rencontre chez Mémé

 

Gérard rejoint ses comparses chez Mémé (une inclep de Lola devenu lieu de rendez vous des personnages). Il est tout heureux de leur annoncer son engagement dans la Compagnie de Hobeh. Ysmir, Eredan et Groogaan lui apprennent qu’ils se sont également engagés et qu’ils ont besoin de se mettre au vert.

 

Un muadra avec un accent méridional nommé Belron Aksho se présente à Ysmir comme une relation de son oncle, ancien conseiller de la province de Sobay au Conseil d’Ardoth. Il voudrait leur faire rencontrer un ami qui souhaite rester discret, le soir même dans un centre de purge du district de Dryce, La lune de Tra.

 

Ebitra.JPGYsmir méfiant se renseigne auprès de son oncle qui lui confirme. Les personnages se rendent donc à la nuit tombée dans le centre de purge, qui est officiellement fermé pour travaux. Ysmir se met en sens tra et perçoit dans la salle d’entraînement les signatures d’un muadra et d’un…shanta. Celui-ci se présente comme Sho-nara-tra. Il explique aux personnages que la région où ils se rendent était un lieu de résidence de la secte shantique des Ca-desti avec qui son groupe est en froid depuis des éons. Il doit absolument prendre contact avec eux. Parallèlement à ses propres recherches, il propose aux personnages de leur transmettre le message de sa demande de rencontre s’il rencontrait des membres de cette secte dans leur pérégrination en Hobeh. Afin de faciliter les contacts, il leur remet un petit paquet qui constitue un présent.

 

Sho nara tra s’interrompt dans ses explications, il dit percevoir de nombreuses signatures de hoomans autour du centre de purge. Il fuit par une porte dérobée alors que des humains s’introduisent dans le centre de purge en chargeant le groupe. L’un d’entre eux porte un laser et tire dans le tas. Ysmir étourdit le groupe, Groogaan et Gérard chargent le drenn qui porte le laser. Gérard le perfore et Groogaan le coupe en deux. Les autres humains sont stupéfaits et les tauthers en profitent pour s’échapper, non sans avoir dérobé le pistolet, la challisk et la bourse du drenn. A la réflexion, ses humains semblent d'après leurs habits appartenir à une église qui considère que la technologie terrienne est sacrée. 

 

L’élection de Kesht Trando

 

Il se rendent à Wolton et s’introduisent dans la fête de soutien organisée par le concurrent de Kesht Trando, Francis Karstin, soutenu par des militaires et par les klades. A coup de question embarrassante et de propagation de rumeurs, Gérard et Eredan tentent non sans un certain succès de le déstabiliser et de lui détourner certains de ses soutiens. Les tauthers rejoignent ensuite la propre fête de Kesht Trando où Eredan fait un discours qui passe malheureusement plutôt inaperçu.

 

Les personnages quittent le quartier à l’heure où les drenns partent pour voter. Ils décident de dormir au Shen, où vit Groogaan. L’extra territorialité du lieu leur permet d’éviter toute difficulté avec les yords. Avant d’embarquer le lendemain au petit matin pour le Hobeh, ils apprennent en chemin l’élection de Kesht Trando au poste de Kimmit de Wolton.

 

Voyage vers Allonkarb, colonie burdothienne d’Hobeh

 

Le voyage se déroule sans incident majeur, excepté une tempête d’Isho qu’Ysmir a senti à temps en étudiant la météo isho. Elle est doublée par une tempête de vent et de vagues qui manque d’emporter Groogaan et qui coule le bateau qui transportait les bochigons de l’expédition. SaluChausis.jpg

 

Ils parviennent à Allonkarb, cité burdothienne accroché à la côte de ce territoire hostile qu’est Hobeh. Ils ont la surprise de percevoir au port un bateau militaire ramian amarré. La cité est partagée par un mur, au nord une cité de bâtiments composés d’un étrange ciment organique verdâtre dominée par la silhouette d’une forteresse imposante, au sud un amas de maisons disparates dans un lacis de ruelles dont le tracé semble aléatoire. Le nord,  Incuton, qui dispose de son propre quai est réservé aux burdothiens. Le sud, Shantiton, abrite des représentants de diverses races et nations.

 

Ils sont reçus par le gouverneur burdothien, un woffen à l’abord hautain et peu chaleureux. Au cocktail donné pour les tauthers et drenns de l’expédition de la compagnie de Hobeh, ils rencontrent également le second, Yalan Tarsory, qu’Eredan identifie immédiatement comme un jeune homme de la célèbre famille Tarsory, héridothienne d’origine et liée par le sang aux Khodre, la famille du Dharsage. Yalan est tauther et propose aux personnages une virée dans Shantiton le soir même.

 

Virée dans la cité des miracles

 

Yalan les emmène à travers les ruelles de Shantiton et les fait passer par le souk des marchandises interdites. Il les fait ensuite entrer dans un immense shenter qui dispose de son tripot où un mayoo local est pratiqué et d’un ring de combat. Groogaan et Gérard participe à des combats, Eredan et Yalan à des parties de cartes. Eredan quitte les tables quand les enjeux débordent du cadre financier pour partir sur des paris stupides. Eredan s’approche du ring et joue la comédie, suppliant Gérard de ne pas se battre. Les enchères montent vite contre le vrai faux gaussien (ou l’inverse) qui parvient finalement à gagner son combat permettant à plusieurs des tauthers d’empocher des sommes rondelettes sur les paris.

  Inclep2.jpg

Yalan les rejoint avec une mine piteuse. Il requiert leur aide : il a perdu un pari stupide ; il doit se rendre à l’auberge de Shantiton tenue par des ramians et y commander à boire. Après de longues hésitations, les tauthers accompagnent le noble non sans avoir payé les services d’un corastin.

Arrivé dans le sombre bâtiment, premier soulagement, la salle est vide, seul est présent un serveur ramian à qui Eredan et Yalan commandent un verre. Le ramian s’exécute en silence mais alors que les deux tauthers essaient de finir le plus vite possible, le ramian finit par s’adresser à eux en Entren. La ramiane, puisqu’il s’agit d’une femelle nommée G’ko, leur affirme que les militaires ont enlevé sa fille exigeant de voir son mari Raksal. Comme elle est sur le point d’accoucher, elle ne peut aller le chercher et propose aux personnages d’accompagner un jeune thivin qui pourra les conduire à la ferme isolée où travaille son époux.

 

Comme il est prévu de rester 3 semaines à Allonkarb afin de trouver des bochigons, les tauthers acceptent.

 

ramian2A la recherche de Raksal

 

Muni de thombos prêtés par l’état de Burdoth, enfin Yalan en l’occurrence, il quitte la cité pour les steppes semi désertiques de cette région et ce en compagnie de leur jeune guide, Jowy, un thivin adolescent, excité à l’idée de rencontrer son premier corondon. Jowy les déteste de quelques Yules à la pause du midi lors d’une partie de carte. Au bout de deux jours de marche dans une nature sans route ni chemin, ils parviennent dans une zone dotée d’une végétation plus riche et bientôt dans une ferme où des trarchs travaillent dans les champs. Il se retrouve à passer la soirée avec des humains et des ramians de Sillipus. Les ramians sont peu bavards mais expliquent que Raksal a subi une crise de shiveer et qu’ils l’ont descendu dans le delta.

 

Le delta de la mort qui tue

 

Le delta est coupé du monde par des falaises abruptes et une chute d’eau. C’est dans ce territoire de forêt dense que les ramians se débarrassent des individus victimes d’une crise de Chiveer. Ils ne sont capables de remonter que quand la crise arrive à son terme.

 

Du haut de la falaise où il y a une nacelle pour descendre dans le delta, les tauthers ont la surprise d’apercevoir un dhar corondon errant dans le delta. Ils décident d’explorer de façon superficielle le delta sans jamais quitter l’ombre de la falaise. Ils rencontrent 7 ramians en shiveer qui les attaquent immédiatement. Ils fuient pensant que l’un d’entre eux qui parle Entren est G’ko.

 

Ainsi se termine notre sixième séance de Jorune…

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche