Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 14:26

Voici un compte rendu de notre deuxième partie de Jorune. Mullin 3498.

 

Participèrent à cette aventure :

Sergent Boshmey Moore, dit "le Bosh" : ce boccord impressionnant a officié chez les daijics, cette police qui traque l’utilisation illégale de l’Isho. Ardothien, il est issu d’une bonne famille commerçante du quartier résidentiel de Sharben

Ysmir le grand : ce muadra est un caji fils de caji fils de caji. Issu du quartier chic de Tocour, il n’a pas connu l’existence misérable de nombre de ses congénères. Bien habillé, il porte fièrement sa challisk et privilégie les dyshas utilitaires ou de neutralisation.

Eredan Maldovian : Cet humain du quartier de Sharben a rarement quitté Ardoth où il officie comme ménestrel ou écrivain public. Ces amis qui l’apprécient pour sa connaissance de la vie nocturne ne comprennent toujours pas pourquoi il est devenu tauther.

Rurgan : ce bronth vient de la région de Loobreh aux confins du trou du cul de Dobre. Son origine sauvage lui a fermé les portes de l’armée de Dobre, c’est donc en Burdoth qu’il fit carrière. Le statut de Drenn lui semble maintenant indispensable pour avancer. Avec son armure de maille, son épée à 2 mains et ses 220 kgs, il n’a pas besoin de s’énerver pour impressionner ses interlocuteurs.

Gérard Mansoif : Cet humain parle avec un fort accent de Gauss. Son embarras en pleine nature et sa connaissance d’Ardoth laisse planer le doute sur son origine.

Sharga : Ce woffen vient de Miedrinth où il officiait comme Jungle Runner. Jaloux de l’un de ses collègues humains qui a pu ouvrir son commerce d’onguent et de bestioles de la jungle grâce à son statut de drenn, il est parti pour Ardoth sa bouteille sous le bras pour devenir Tauther.

 

A leur sortie de la chambre des drenns, Sharga et Gérard sont contactés par une certaine Prosperine Procopia qui s’avère être le maître de la Klade Bohod (fabricant de voile). Celle-ci suspecte l’un de ses connaissances, le kesht Trando, de tremper dans des affaires illégales. Il a d’ailleurs embauché des tauthers pour une mission mystérieuse et Prosperine propose au woffen et à l’humain de retrouver ces tauthers afin de découvrir dans quel trafic les fait tremper Kesht Trando. Le groupe de tauther est composé d’un humain, un bronth, un muadra et un boccord.

 

Sharga et Gérard retrouve sans peine la trace de 3 des 4 tauthers qui apparemment ont pas mal écumé les auberges de la route du Nord. Ils arrivent jusqu’en Essanja au village Corastin. Les corastins sont apaisés quand ils apprennent que ces deux nouveaux visiteurs recherchent leurs hôtes.

 

De leur côté, le Bosh, Rurgan, Eredan et Ysmir décide d’interroger le muadra survivant. Celui-ci qui a fort accent des bas fonds d’Ardoth leur dit qu’il est dans un centre de réhabilitation de délinquant muadra qui se trouve à proximité. Le jeune muadra leur apprend que ce centre est dirigé par un certain Copra Danji avant d’être propulsé en haut d’un arbre.

 

Ysmir se rend en éclaireur au centre qui se trouve à quelques kilomètres, prétendant être un voyageur. C’est un joli manoir blotti dans une vallée des monts Accapta. Les pensionnaires semblent occupés à des travaux agricoles. Il est reçu avec beaucoup de méfiance, y rencontre Copra Danji et y repère par son sens tra le corastin.

 

Alors qu’Ysmir fait son compte rendu aux autres personnages, il repère l’arrivée de Sharga et Gérard. Le groupe s’unit et décide de se rendre au centre muadra pour y négocier la libération du Corastin. L’argument d’une potentielle attaque massive de 200 corastins furieux portent ses fruits, Copra Danji qui a l’air de considérer le corastin comme un animal le libère de la salle d’entraînement dysha où il est enchaîné. Les personnages se dépêchent de battre retraite avant que les muadras ne s’aperçoivent que 3 d’entre eux ont été abattus par les personnages. Ils parviennent sans trop d’encombre au village corastin.

 

Karg très heureux que les personnages aient pu délivrer Tonk décide d’emmener les personnages à proximité de la ruine indiquée sur la carte. Les personnages y rencontrent le big boss des Corastins d’Essanja qui leur affirme que la ruine étant sacrée pour les corastins, il ne pourra leur en donner l’accès. Cependant, pour les remercier, il leur offre un objet issu de la ruine. Il s’agit d’une tablette en pierre couverte d’inscriptions étranges (et pour sûr ce n’est pas du shantique). Gravée au milieu des inscriptions se profile la silhouette caractéristique d’un aérolithe. Karg reconduit les personnages à la frontière du territoire Corastin et les fait passer devant la ruine. Il s’agit d’une pyramide couverte de végétation possédant des entrées sur ses faces. Ysmir y sent un isho fort perturbé.

 

De retour à Ardoth, les personnages font un rapport (partiel et partial) à leurs employeurs respectifs (Kesht Trando et Prosperine Procopia). Chacun se renseigne sur leur découverte auprès de leurs contacts respectifs. Eredan revend la copie de la tablette à un bon prix. Gérard apprend que le plus louche des deux employeurs semble être plutôt Prosperine qui a d’ailleurs un différend d’ordre commercial avec Trando. Ysmir apprend que l’écriture de la tablette est celle d’une ancienne race extraterrestre, les Lamorris, qui longtemps avant les humains cherchèrent à asservir les shantas. La tablette semble être un calendrier perpétuel de warps pour se rendre sur un aérolithe de localisation inconnue.

 

 Trando ne tarde d’ailleurs pas à les recontacter, il a confié la tablette à la Klade Atterol (guilde de savants) qui est arrivé à la même conclusion mais en parvenant à déchiffrer la tablette. Il s’avère qu’actuellement un warp vers l’aérolithe s’ouvre en forêt de Glounda. Les personnages ont donc pour mission d’explorer l’aérolithe et ils partent vers Glounda avec la localisation exacte de l’entrée du warp et deux cristaux blancs.

  corastin

Malgré des arbres à dysha, des glispeens, la proximité étrange d’autres groupes (tauthers, militaires), le cri d’un Dhar Corondon en rut (le « Bosh » a eu la mauvaise idée d’imiter la signature d’un corondon pour effrayer les créatures joruniennes du coin), les personnages arrivent sans encombres jusqu’au point P. Ils ont même sauvé un crugar des sables mouvants où l’avaient laissé un groupe de tauthers. Shawssi est lui-même tauther et Eredan reonnaît l’un des fils de l’ambassadeur de Temauntro.

 

Ysmir ouvre le warp à l’aide du cristal blanc qui ouvre sur un paysage de collines herbeuses. Craignant une fermeture rapide du warp, les personnages passent de l’autre côté. Ils se trouvent en effet sur une plaine herbeuse mais encerclée de montagne et surtout par deux armées prêtes à en découdre. D’un côté des troupes sans uniformes semblant réunis en unités claniques de l’autre une armée plus régulière. Des flêches commencent à voler et la charge est lancée. Les personnages choississent de se diriger vers les barbares qui les amènent à leur chef. Il se présente comme le prince Kheris, descendant de la famille royale d’Heridoth. Il croit les personnages quand ceux-ci leur affirment être victimes d’une erreur de warp et leur confie un message de demande d’alliance à destination du Dharsage de Burdoth. Le prince Kheris est à la tête de fières tribus de montagnards que les ignobles citadins de Korrids essayent d’asservir pour profiter de leurs riches terres agricoles.

 

Leurs discussions sont interrompues par l’avancée des troupes de Korrid. Les personnages choississent de quitter leurs hôtes pour revenir un peu plus tard au champ de bataille délaissé. Après un premier accrochage avec des monteurs de thombos de l’armée citadine, ils se laissent appréhender par  des émissaires de Korrid. Ils ont en effet repéré que leurs troupes sont installées sur le lieu d’ouverture du warp et les émissaires n’ont pas l’air agressifs. Ceux-ci les introduisent d’ailleurs auprès de la princesse Wensou. Malheureusement, le ton monte et tous les non humains parmi les personnages sont expulsés de la tente de la princesse et installé dans un camp de prisonniers.

 

Ainsi se termine cette deuxième séance.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche