Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 14:39

Voici un compte rendu de notre première partie de Jorune. Si vous ne connaissez pas ce jeu, j’en fais une petite présentation ici. Les règles ont été refaites à ma sauce (elles seront présentées ultérieurement). De façon classique, la partie débute dès la sortie des personnages de la chambre des Drenns où vient d’avoir lieu la cérémonie bi annuelle de remise des challisks. Nous sommes en Mullin 3498.

 

Participèrent à cette aventure :

Sergent Boshmey Moore, dit "le Bosh" : ce boccord impressionnant a officié chez les daijics, cette police qui traque l’utilisation illégale de l’Isho. Ardothien, il est issu d’une bonne famille commerçante du quartier résidentiel de Sharben

Ysmir le grand : ce muadra est un caji fils de caji fils de caji. Issu du quartier chic de Tocour, il n’a pas connu l’existence misérable de nombre de ses congénères. Bien habillé, il porte fièrement sa challisk et privilégie les dyshas utilitaires ou de neutralisation.

Eredan Maldovian : Cet humain du quartier de Sharben a rarement quitté Ardoth où il officie comme ménestrel ou écrivain public. Ces amis qui l’apprécient pour sa connaissance de la vie nocturne plutôt que pour son utilité ou son honnêteté, toutes deux très relatives, ne comprennent toujours pas pourquoi il est devenu tauther.

Rurgan : ce bronth vient de la région de Loobreh aux confins du trou du cul de Dobre. Son origine sauvage lui a fermé les portes de l’armée de Dobre, c’est donc en Burdoth qu’il fit carrière. Le statut de Drenn lui semble maintenant indispensable pour avancer. Avec son armure de maille, son épée à 2 mains et ses 220 kgs, il n’a pas besoin de s’énerver pour impressionner ses interlocuteurs.

 

 

Dès leur sortie de la chambre des drenns, les personnages furent abordés sur la place qui s’étend devant le palais du Dharsage par le serviteur d’un kesht, un certain Trando. Ce serviteur les invite à se présenter au domicile de kesht Trando dans le quartier de Wolton dès le lendemain pour un emploi.

 DrennWall.JPG

Ils sont reçus dans la riche résidence par un maître d’hôtel woffen habillé de couleurs criardes et peu assorties. Eredan est absent (il n’arrivera qu’après le départ des autres tauthers). Il les introduit auprès de Kesht Trando. Ce kesht un peu gras se présentant comme futur élu (kimmit) de Wolton explique s’être procuré une carte au trésor indiquant la localisation d’une ruine shantique en Essanja. Kesht Trando nostalgique de son tothis décide de confier la tâche de se rendre sur site à des tauthers. Il fournit 10 links pour les frais, en promet vingt et 10% des trouvailles à leur retour.

 

Les personnages se renseignent dans leur milieu privé et professionnel sur la zone couverte par la carte et sur la région d’Essanja. Eredan qui détient une giddyne essaie de vendre une copie de la carte à un thriddle. Celui-ci (est il fâché ou se moque t’il d’Eredan ?) lui rétorque que cette zone est en plein territoire corastin qu’il connaît bien et qu’il n’y a pas de ruine shantique à cet endroit. Les renseignements concordent pour indiquer que le sud d’Essanja abrite des corastins sauvages qui n’acceptent aucune intrusion sur leur territoire. Polpedroth la ville la plus proche a été rasée par les bronths pendant la guerre des armes énergétiques.

 

La carte au trésor

Carte-Tresor.jpg

 

Eredan soutire 10 links supplémentaires à kesht Trando avant le départ. Les tauthers s’empiffrent dans l’inclep « chez Mémé » avant un long voyage qu’ils ont décidé de faire par voie de terre. Seul Ysmir lassé des ripailles prend la route. Il arrivera 4 jours avant les autres tauthers à Mar en ayant dépensé 5 fois moins. En effet, sur la route de Mar, il ya Monerey, son sable fin, ses bars de nuit, son ambiance estivale et festive…sun, sea , sex !

 

 Les tauthers se rejoignent à Mar, la ville des beagres, ils quittent la route principale pour rejoindre Polpedroth. Cette ville semble en dehors des grands courants d’échange, rebâti dans un écrin trop large pour ses habitants. Les rues sont trop larges, des quartiers n’ont pas d’habitant, l’auberge publique offre une nuit gratuite, c’est dire !

 

Les tauthers passent leur journée à échanger leur argent contre des sacs de bits (le millime du link) et de babioles, car ils savent les corastins friands de quantité plutôt que de qualité. Un homme leur recommande de passer la soirée à la fleur de Vintch, mais il y trouve peu d’ambiance et se dirige vers une autre inclep à l’ambiance sympathique. L’arrivée du groupe y produit un grand blanc mais les discussions reprennent. Ils se renseignent sur Last le village indiqué sur la carte, on leur désigne un boccord issu de ce village. Quand les personnages s’adressent à lui pour avoir quelques infos sur Last, celui-ci se raidit et quitte l’auberge. L’arrivée d’un groupe de Condrijs odieux, cherchant manifestement la bagarre sème le trouble, Ysmir se retrouve contraint d’immobiliser l’un d’eux à coup de dysha de Shal. Ils quittent les lieux promettant de revenir chaque soir avant l’arrivée des yords. Ceux-ci laissent tranquilles les PJs, même Ysmir le muadra quand les circonstances de l’altercation sont confirmées par les locaux.

 Boccord

Les tauthers partent pour Last parcourant la campagne profonde, au grand mécontentement d’Eredan. Ils installent un campement pour la nuit, le « Bosh » imite la signature d’un Corondon afin d’éloigner les prédateurs, bien lui en a pris, le muadra repère avec son sens tra un duradon qui tournoyait au dessus de leur tête et qui prend la fuite.

 

L’arrivée à Last est étrange : dans ce village isolé qui réunit une dizaine de fermes, les paysans s’arment à leur arrivée et un dialogue empreint de méfiance et d’agressivité s’engage. Les paysans semblent soulagés quand les personnages affirment se rendre en territoire corastin, ils dénient un quelconque danger et leur montre la voie.

 

Une frontière très nette se dresse entre zone cultivée, territoire des villageois, et la zone sauvage territoire des corastins. Les tauthers entrent en territoire corastin. Au bout de queluqes heures, ils sont interceptés par une quinzaine de corastins. Ils ont la surprise après les grognements et intimidations d’entendre l’un d’entre eux s’adresser à eux avec un fort accent de Vintch, le quartier pauvre du sud d’Ardoth.

 

Les cadeaux des personnages semblent calmer les corastins qui les autorisent à rester (ou plutôt les assignent à résidence) dans leur village, promettant de demander à leur big chef l’autorisation pour eux de se rendre sur le site indiqué sur la carte. Une longue attente au village des corastins débute. Le big chef des corastins semblent introuvables et Karg le chef du village les tient régulièrement informés : « il est parti à cet endroit, il reviendra dans tant de jours, etc… ».

 

Un jour, Karg demande un service aux personnages, son ami Tonk est parti dans les monts Accapta en – dehors du territoire des corastins pour cueillir des fleurs d’atterol. Karg ne veut pas le montrer devant ses administrés mais il est inquiet et demande aux tauthers de se rendre dans la vallée du serpent où Tonk a été vu pour la dernière fois. Sur place, les personnages trouvent rapidement le campement abandonné du Corastin puis une trace les mène à un col qui sépare la vallée des serpents d’une autre vallée sur le versant opposé de la montagne. Ils rencontrent 4 jeunes muadras assez agressifs qui leur refusent le passage. Alors qu’Ysmir leur tourne le dos afin de se concerter avec les autres tauthers, les décharges lumineuses commencent à déferler sur les personnages. Le combat s’engage, les personnages finissent par l’emporter, laissant 3 morts et faisant un prisonnier.

 

La s’achève la première séance.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche