Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 17:44

Aux plaisirs des Drenns

 


Description

Aux plaisirs des Drenns est un établissement privé situé dans le quartier de Lola de la ville D’Ardoth dans le royaume de Burdoth.

La vocation de cet établissement est de fournir à ses clients, hommes et femmes, tous les services pour le bien être du corps au sens le plus large.

Cet imposant bâtiment de pierre de taille, est avant tout un bain public permettant aux habitants d’Ardoth de faire leurs ablutions régulières. Mais là où se distingue Aux Plaisirs des Drenns, c’est qu’il offre des services bien au-delà des simples bassins publics.

Avant tout l’établissement dispose de 3 grands bassins. Le bassin mixte est financièrement le plus abordable, d’où sa grande popularité. Mais attention ! Détraqués s’abstenir car Aux plaisirs des Drenns, TOUS les services sont étroitement « encadrés » et sous la surveillance constante d’un service de garde expérimenté.

Les 2 autres grands bains sont respectivement réservés aux hommes et aux femmes ce qui autorise des tenues plus légères et par conséquent plus confortables que dans le bain mixte.

En dehors des bains, l’établissement propose aussi nombres d’autres services autour des bains, comme des baignoires privatives, des salles de massage, de manucures, de maquillage et de coiffure.

De nombreuses épouses de Kesht, de Drenns ou de riches marchands y passent très volontiers la journée entière.

Le Plaisir des Drenns dispose de ses propres puits d’eau réputés pour leur pureté et leur minéralité qui ont fait la réputation des thermes.

Ceci dit cette activité n’est qu’une seule partie des services offerts aux clients.

A l’arrière du bâtiment se trouvent de nombreuses autres salles qui offrent des services plus « adultes ».

On y trouve une salle de jeu officielle qui organise régulièrement des tournois pour les meilleurs joueurs de la cité. Nombre de personnes y viennent également pour assister aux parties de cartes ou de domino endiablés mais également pour apprécier la grande variété d’alcools rares que l’on peut trouver au bar. Les soirs de grand tournoi, on ne peut cependant y entrer que sur invitation mais la troupe de badauds qui se trouve alors à attendre dans la rue dans l’espoir d’apercevoir les meilleurs joueurs du monde font désormais partie du folklore local.

Cependant le service qui a certainement le plus offusqué la partie la plus prude de la population lors de l’ouverture des thermes est le service de prostitution. C’est sans doute l’association inhabituelle entre bains publiques et maison close qui a le plus choquée. Le point majeur étant sans doute le fait que les enfants sont acceptés au bain mixte de jour alors que les chambres à l’arrière, elles, offrent leur service à longueur de journée.

Néanmoins à force de persévérance Aux Plaisirs des Drenns a su s’imposer comme une référence tant pour ses bains de par leur qualité et leur propreté, que pour ses tables de jeux ou ses filles de joie.

Une autre particularité de la maison close, et à n’en pas douter le point majeur de sa réputation, est le fait que toutes les filles sont salariés et volontaires. Elles ne travaillent que pour des services tarifés et de qualité. Tout dans l’établissement se fait dans une grande hygiène (un minimum en soit pour des thermes) et dans la sécurité (une sécurité tout aussi discrète qu’efficace). Les filles ne se soumettent aux volontés exotiques de leurs clients uniquement si elle l’accepte, les éventuelles pourboires ou surtaxes sont toujours partagés avec la direction qui assure confort et protection absolue à son personnel.

 

De nombreux autres services peuvent être offerts comme l’organisation de banquets ou de réception. Un ingénieux système dissimulé dans les colonnes et les murs des bains permet de faire descendre du plafond un plancher qui recouvre la piscine centrale et transforme ainsi la pièce en une grande salle de réception. L’établissement disposant de sa propre cuisine – généralement à l’usage unique des employés ou des commandes spéciales pour les salles privatives – il peut offrir toute sorte de service pour les réceptions nocturnes.

La réputation quant à l’hygiène et la sécurité des thermes en fait un lieu de réunion très prisé en ville mais c’est la discrétion de l’établissement, véritable leitmotiv de la tenancière, qui fait que de nombreuses personnalités y dépensent de véritables fortunes pour des soirées privées allant du banal bal costumé aux orgies les plus « exotiques ».

 

Historique

Aux Plaisirs des Drenns fût fondé il y a une vingtaine d’année par le Kesht Anakin Rifflick et son épouse Mona Rifflick. Tous deux étaient militaires de carrière. Anakin Rifflick était un haut gradé de l’armée de Burdoth, Vétéran de la grande guerre. Mona Rifflick était grande intendante chargé du ravitaillement des troupes. Leur grande expérience de l’encadrement des troupes leur a permis de développé une connaissance très fine de la nature humaine (et des autres races bien entendu). Ils décidèrent donc tout de prendre leur retraite de l’armée et de faire le pari fou d’ouvrir un établissement où l’on trouverai tout pour le bien être du corps et le réconfort moral en un seul et unique lieu. Ainsi fut fondé Aux Plaisirs des Drenns.

Les premières années furent difficiles car Anakin et Mona durent affronter la vindicte moralisatrice de la société bien-pensante d’Ardoth. Le sens aiguiser de la négociation de Mona combiné à l’influence et au grand sens stratégique de son mari conduire au succès que l’on connaît aujourd’hui.

Lorsque Anakin mourût il y a quelques années nombreux furent ceux à croire qu’ils pourraient facilement mettre la main sur cet établissement si coté et la manne financière qu’il représente. C’était sans compter sur la détermination et le sens des affaires que Mona avait développé ces dernières. Elle reprit courageusement seule la direction de l’établissement et résista contre vents et marées aux requins qui lui tournaient autour.

Aujourd’hui Mona, plus connu sous le nom de « Madame Mona », dirige Aux plaisirs des Drenns d’une main de fer mais avec un certain paternalisme ce qui lui vaut la loyauté de ses employés et de ses filles, tenant ainsi éloigné les inopportuns.

  Au-Plaisir-des-Drenns.jpg

Services

On l’aura bien compris, l’activité principale – ayant le plus de clients – sont les thermes et les services connexes (bains privés, salons de massage, coiffeur, barbier, maquilleur, etc…).

Mais les activités les plus lucratives se trouvent après leur de fermeture des thermes. Même si le service de prostitution est offert à longueur de journée, de nombreux clients préfèrent ne se rendre Aux Plaisirs des Drenns que sous le couvert de la nuit. Les jeux d’argent représentent également une source importante des revenus que Madame Mona de par son réseau de relation très haut placé a su garantir toute la légitimité et la protection nécessaire. L’établissement est rentable à n’en pas douter et Madame Mona se fait régulièrement courtiser par les banques locales dont les dirigeants viennent, certainement, profiter des services.

Inclep.jpgMême si la maison offre un service de prostitution, on est très loin des maisons closes du quartier des docks. Ici les maîtres mots sont propreté, sécurité et discrétion. On se situe dans les hautes sphères et les services sont de qualité.

Si un malheureux client devait se montrer violent avec l’une des filles de Madame Mona il serait sorti manu militari et sans aucun ménagement par le service de sécurité spécialement entraîné pour être discret mais très efficace. Ces tristes individus seront également tout de suite répertoriés par le service exclusif de physionomistes qui font également service d’accueil à l’entrée des thermes.

Certains disent même que Madame Mona utilise des Dyshas spéciales pour son service de sécurité soit aussi discret mais ayant une connaissance aussi parfaite de ce qui peut bien se passer dans ses murs.

Evidemment seul le personnel et Madame Mona savent si ces rumeurs sont fondées.

 

En terme d’effectif on compte à tout moment du jour ou de la nuit un dizaine de garde Boccord, 2 corastins et généralement 2 Muadras.

Le jour le personnel s’occupant des bains et des salons divers représente environ une trentaine de personnes.

Pour ce qui est des filles, le compte est un peu plus difficile à tenir car toutes les filles étant salariés, la majorité y travail à plein temps mais certaines ne sont disponibles qu’à la demande. Aux Plaisirs des Drenns à la particularité de pouvoir offrir à ses clients un panel de filles de toutes les races (ou du moins des races pratiquables…). Certaines filles ne travaillent également que sous la forme du volontariat, par jeu pervers, mais cela reste un accord secret entre Madame Mona et les filles concernées.

Pour ces dames – et pas uniquement non plus - il existe également une offre d’hommes acceptants de se prostituer. Mais cette demande est plutôt rare et ne se fait qu’à la demande.

La salle de jeu est organisée comme un véritable casino, sans doute un héritage des époux Rifflick de leur fréquentation de la ville de Joble. La maison ne faisant pas crédit, les joueurs échangent leur argent contre des jetons à l’entrée et seul ceux-ci peuvent être utilisés pour jouer. Certains joueurs désapprouvent ce système trop « professionnel » et moins excitant  mais ce système assure la quiétude de la salle de jeu. Après tout la ville possède une offre suffisamment riche en salle de jeu pour ces joueurs mais aucuns ne possède une offre aussi complète que l’ensemble des services offert par Aux Plaisir des Drenns.

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche