Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 20:11

Hiro est le dieu de la pêche, des marins et des voleurs. Un héros porta le nom de ce dieu et sa légende est restée gravée dans la mémoire des polynésiens. Voici la version de l’île d’Havai´i de l´histoire de Hiro, fils de Raamuri, le rusé, le farceur.

Hiro était le fils d´un ari´i (chef) de Havai´i (actuelle Raiatea). Il fut envoyé avec ses quatre demi-frères auprès de son grand-père Ana dans la vallée de ´uporu à Tahiti. Ses frères devaient y suivre l´enseignement dispensé à l´école Tapu-ata-i-te-ra´i auquel il ne pouvait assister du fait de son jeune âge. Désirant apprendre tout de même, il écoutait les leçons de l´extérieur de l’école. Il apprit si vite que quand il fut en âge d´aller à l´école, ses professeurs découvrirent qu´ils n´avaient plus rien à lui apprendre. Hiro était alors également le plus grand et le plus fort des garçons de ´uporu.

Devenu adulte, il demanda à son grand-père, ce qu´un homme devait faire. Son grand-père lui dit de construire une maison et de prendre femme pour la chérir, la nourrir et la vêtir. Hiro trouva l´idée stupide et décida de faire dorénavant tout le contraire de ce que lui disait Ana. Il demanda à son grand-père ce qui était mal. Il lui dit: “mentir, tromper et voler”. Hiro dit alors à son grand père qu´il serait un menteur, un moqueur et un voleur. Il se mit à voler des ´uru (fruit de l’arbre à pain) et des jeunes cocotiers pour les planter dans son jardin.

Hiro contracta également une violente passion pour la navigation. Il se mit à construire des pirogues de plus en plus grandes, si bien qu´il se mit à convoiter un grand arbre ´ava qui était sacré. Contre l´avis de son grand-père, il se rendit où l´ava poussait, à l´intérieur des terres. Là, deux gardiens lui barrèrent la route lui disant que nul n´était autorisé à passer. Hiro, furieux, abattit plusieurs branches du ´ava avec sa lance. Les gardiens les firent repousser. Hiro utilisa alors également la magie et coupa de nombreuses branches avant de finalement déraciner l´arbre. Les gardiens appelèrent à leur rescousse le cochon sauvage mangeur d´hommes Mo´iri. Mo´iri chargea Hiro, mais celui-ci l’évita et l’embrocha avec sa lance. Les gardiens se précipitèrent alors sur Hiro, il les prit par les cheveux et leur fracassa le crâne en leur cognant la tête l´un contre l´autre. Il attacha ses victimes à l´arbre et transporta très facilement le ‘ava sur son épaule jusqu’à la maison. Son grand-père horrifié l’y attendait. Hiro le calma, enterra les gardiens, fit 40 coupe de ´ava avec les racines de l´arbre et mangea le cochon.

Avec le bateau qu´il construisit grâce à cet arbre, il décida avec ses frères de retourner à Havai´i afin de voir leur père. Hiro prit de nombreux présents pour sa famille, des offrandes pour les dieux qu´il plaça sur l´autel du catamaran, une cape de plume et une ceinture pour s´habiller selon son rang. Alors qu´il naviguait, Hiro allant s´endormir, dit à ses frères de bien se garder de faire du mal à un oiseau rouge s´ils en voyaient un, car c’était Tanu-Tane l´oiseau du dieu Tane.

Bientôt une nuée d´oiseaux blancs sacrés accompagnés d´un superbe oiseau rouge s´approcha pour manger la nourriture placée sur l´autel et ainsi montrer le contentement de Tane. Mais les frères de Hiro se précipitèrent sur les oiseaux et en abattirent un grand nombre dont Tanu-Tane. Ils firent rôtir certains des oiseaux blancs en mettant de côté une part pour Hiro. A son réveil, Hiro comprit ce qui s´était passé et par une prière ressuscita Tanu-Tane.

Il entendit celui-ci se plaindre à Tane dans le dixième ciel. Avant de se rendormir, il dit à ses frères qu´il y aurait sûrement une grosse tempête et il leur demanda de le réveiller quand elle commencerait. Une tempête se déclara bientôt, mais les frères ne réveillèrent pas Hiro. Celui-ci finit par se réveiller au milieu de la tempête. Le requin de Tane arriva à ce moment et demanda à Hiro de livrer ses frères qui avaient fait du mal à Tanu-Tane. Hiro argua qu´il avait sauvé l´oiseau et qu´il était déjà puni du fait que ses présents étaient trempés. Le requin avala alors les quatre frères de Hiro sans que celui-ci ne puisse rien faire. La tempête drossa le catamaran sur une plage déserte.

Alors que Hiro sortait de l´inconscience, deux nymphes des bois lui volèrent sa cape et sa ceinture et s´enfuyèrent. Hiro fit une mare d´eau salée et y mit de beaux poissons puis se cacha au fond de la mare. Les nymphes attirées par les poissons s´approchèrent et s´emparèrent d´une carangue si rapidement que Hiro ne put rien faire. Hiro repéra alors l´endroit où les nymphes se baignaient et il s´y cacha. Elles finirent par arriver et il s´empara d´elles par les cheveux. Il leur promit de les relâcher s´il récupérait sa cape et sa ceinture. Elles les lui rendirent et il les relâcha.

Hiro décida alors de se venger de Tanu-Tane. Il l´attendit près de son nid et s´en empara avec son grand bras. Tanu-Tane parvint à s´envoler pour échapper à Hiro mais il maintenait fermement sa prise. Tanu-Tane alla jusque l’île de Rurutu par les airs, Hiro accroché à lui, puis nagea de Rurutu à Havai´i. Hiro continua à le tenir pendant cette traversée mais en garda une odeur rance de poisson qui ne devait jamais le quitter. Tanu-Tane épuisé demanda grâce à Hiro qui, pris de pitié, ne le tua pas mais le bannit. Ainsi Tanu-Tane est maintenant contraint de rester avec Tane dans le dixième ciel.

Hiro, de retour chez ses parents, conçut un amour fou pour une très belle jeune femme appelée Vai-tu-marie qui était mariée à un guerrier appelé Tatae. Hiro rentra en contact avec Tatae et son attitude tantôt aimable tantôt hostile finit par exaspérer Tatae. Un jour celui-ci leva sa lance sur Hiro qui lui prit alors la tête et lui rompit le cou. Hiro fit alors de Vai-tu-marie sa femme.

Le couple eut deux enfants, un garçon nommé Marama et une fille nommée Pî-ho. Ils vécurent dans l´harmonie jusqu´au jour où Hiro qui travaillait sur une pirogue entendit sa femme se moquer de son odeur rance auprès d´amies qui venaient la visiter. Le lendemain, il appela sa femme pour l´aider à coudre les planches de la pirogue. Bien que ne l´ayant jamais fait, elle accepta. Elle se coinça bientôt un doigt et demanda à Hiro de la délivrer. Celui-ci fit en sorte qu´elle se coinça la main au lieu du doigt et il lui reprocha alors ses moqueries. Celle-ci demanda pardon et lui pria de lui laisser la vie sauve. Fou furieux, Hiro la tua à coups de pied. Il l´ensevelit alors dans le sable.

Marama était parti faire du surf pendant le drame et rentrant à la maison, il demanda à son père où était sa mère. Hiro répondit qu´il ne savait pas. Marama mû par une révélation se dirigea droit à l´endroit où était enterrée sa mère. Il la trouva et l´enterra dans le marae familial. Il alla ensuite se réfugier sur une pointe et resta plusieurs jours inconsolables sans manger ni boire. Hiro envoya Pi-ho voir son frère qui finit par revenir à la maison. Hiro cependant l´évitait de peur qu´il veuille venger sa mère. Mais Marama n´avait pas le même caractère que son père.

Hiro voulut bientôt construire la plus grande pirogue qui eût jamais existé. Il parcoura l´île à la recherche de grands arbres et en trouva de magnifiques sur les terres du roi Puna. Mais celui-ci qui y tenait beaucoup refusa de les lui donner. Hiro de retour à son village envoya deux de ses pêcheurs au roi Puna avec les plus beaux poissons de la pêche. Celui-ci se doutant de la ruse refusa les présents. Les pêcheurs, chemin faisant, rencontrèrent des serviteurs du roi Puna auxquels ils proposèrent les poissons, ce qu´ils acceptèrent. Hiro revint alors voir le roi Puna et lui demanda ses arbres en retour du cadeau qu´il avait reçu de lui. Le roi Puna fut obligé d´accepter du fait de la bourde de ses serviteurs. Hiro prit un malin plaisir à abattre tous les arbres, même les arbres sacrés qui abritaient le marae.

Hiro construisit alors la plus grande pirogue qui eût jamais existé et s´embarqua pour de nombreuses explorations. On ne le revit plus jamais dans son pays natal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans Légendes Tahitiennes
commenter cet article

commentaires

noa tanetehina 16/02/2015 21:50

Magnifique histoires j'adore

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche