Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 11:28

Arrive septembre et au club de Blagnac, c’est l’heure du bilan des campagnes de l’année passée et du choix des jeux pour cette nouvelle saison. Je vais essayer ici de faire un bilan en quelques mots en me concentrant sur mon analyse des jeux en eux-mêmes.

L’année dernière j’ai maîtrisé trois campagnes pour trois jeux : Légendes de la Garde, Yggdrasill (2ème saison) et Shade.

Légendes de la Garde tout d’abord a été une expérience assez intéressante. La première partie, pourtant, a été laborieuse : j’avais déjà maîtrisé le jeu en one-shot mais j’ai eu quelques difficultés de fluidité avec le système. Une joueuse a même quitté la table suite à cette partie : j’ai compris qu’elle n’appréciait pas le côté mécanique, séquençant la partie de façon un peu artificielle et laissant peu de place à un roleplay libre de contrainte. La succession tour du joueur / tour du MJ a été beaucoup mieux « digérée » dans les parties suivantes et le principe des conflits en trois tours a été plus au moins bien intégré par les différents joueurs. Le compromis sur le résultat des conflits par contre a été vraiment intéressant à jouer et à négocier. Sur les autres mécaniques du jeu, les croyances surtout ont été de vrais moteurs de roleplay et d’interactions entre les souris des joueurs. Ma principale réserve sur le jeu finalement ne vient pas du système mais de l’univers : je trouve finalement que la variété des sujets est assez rapidement limitée : animaux, intempéries, terrain ou souris. ET c’est finalement dans ce dernier registre et celui du conflit avec les furets que les histoires les plus intéressantes sont à chercher. Je n’ai pas réussi à conclure ma campagne, faute à deux ou trois séances tronquées. Malgré cela, je ne vais poursuivre sur les Légendes de la Garde cette année du fait de cette limitation que je ressens quant aux possibilités de l’univers. Compte-rendu ici.

Pour Yggdrasill, mon avis n’a pas changé par rapport à l’année dernière. Je trouve que les règles supportent insuffisamment l’univers. Je souhaitais néanmoins continuer la campagne officielle. Nous avons débuté vers la fin du scénario inclus dans les 9 mondes et nous sommes parvenus jusqu’à la fin du Roi des Mers. Les joueurs m’ont demandé de poursuivre mais bon 2 ans de campagne ont fini par me lasser. La suite, ce sera pour plus tard, peut-être. Compte-rendu ici.

En ce qui concerne Shade, c’est à la fois ma plus grande satisfaction et ma plus grande frustration. La plus grande satisfaction pour le jeu. Côté règles, j’ai beaucoup aimé le système à base de cartes. Le fait de disposer d’un nombre fini de tirage apporte un aspect ludique indéniable. J’ai aimé également l’univers renaissance mâtiné de fantastique. Une fois digéré, il a une coloration très particulière, bien sympathique. J’ai aimé notamment l’opposition lumière / ténèbres dépassée par le règne du commerce et de l’argent, l’ambiguïté de la religion des ténèbres, les sonorités italiennes, la relation entre un tenebroso et son ombre. Grande frustration aussi parce que je pense que l’expérience de jeu n’a pas été aussi bonne qu’elle aurait pu être. La responsabilité je crois en est d’une part à un scénario et une maîtrise un peu trop molle de ma part. J’ai vite mis en place les éléments de ma cité de Montenero mais l’intrigue n’a pas avancé assez vite ou tout du moins n’est pas passée par des réalisations concrètes ou des paliers de réussite pour les PJs. Cela a dilué l’intérêt et propagé l’impression de ne pas avancer. D’autre part, la dynamique de groupe qui sans être désagréable n’a pas cassé des briques : peu de tirage de bourre et de chambrage entre les PJs, d’intrigues personnels secondaires bien intégrées ou de ce mélange de coopération et de concurrence entre PJs qui créent les ambiances les plus funs. La campagne s’étant terminée par la découverte du grand complot et le sauvetage de la cité, j’ai décidé également de ne pas poursuivre cette année. Compte-rendu ici.

J’ai également fait quelques parties en convention et en one-shot : un Légendes de la Garde avec des personnages Furet (c’était cool !), un Légendes tahitiennes (qui m’a convaincu que je devais changer les règles) ainsi que deux tests sur Agôn. J'aime le côté tactique de ce dernier jeu mais pour que de boulot d'étude des règles pour un one-shot ! J’ai également été joueur (une fois) sur Symbaroum, trop court pour se faire une idée, mais j'ai apprécié l'élégance des règles.

J’ai également testé des parties en Roll20 pour renouer avec mes amis lillois. Je leur ai proposé Cold City avec un scénario de mon cru sur des séances bimensuelles le soir en semaine d’une durée réduite (2h30). Le premier scénario s’est bien déroulé mais impossible de conclure le deuxième : problèmes techniques avec le son, agenda, etc… J’ai pour l’instant laissé tomber. Mon retour sur Roll20, c’est que ça demande plus de préparation que des parties habituelles. La communication moins directe entraîne un besoin de s’appuyer sur plus de support : illustrations notamment. Je n’imagine même pas ce que ça doit être de préparer une vraie map pour un combat tactique à la D&D !

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Shade Le Blog
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche