Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 21:05

Je réunis mes compte-rendus de parties d'une campagne de Jorune que j'ai menée de 2013 à 2015. Plutôt que de les segmenter par séance, je les ai réunis par scénario. Ce premier compte-rendu correspond au scénario "en territoire corastin".

 

Rapport de Frihar GeldWin, informateur pour le compte de Kesht Carl Dupont, kim du district de Wolton

Comme convenu, j’ai surveillé les mouvements de votre adversaire de la prochaine élection, kesht Anis Trando. Ce dernier s’est rendu à la Citadelle, il a fait la sortie du Hall des Drenns, afin d’appâter des petits tauthers.

J’ai tendu l’oreille et apparemment l’affaire n’a rien à voir avec l’élection. Trando a réuni un groupe apparemment hétéroclite pour une chasse au trésor en Essanja. Trando leur a présenté une carte, à mon avis frelaté, avec la localisation d’une ruine shantique, en plein cœur du territoire Corastin.

Le groupe est composé de 7 tauthers :
• Suchen Bassonil, thivin marchand : fils du célèbre joailler Puwsasin Bessonil
• Jhora, boccorde militaire, qui se balade en hache à 2 mains dans Ardoth
• Sorn Getrin, muadra caji, formé au Centre de Purge « Le Talmaron » du district d’Eswother
• Afkor Verish, muadra caji, fils du directeur du Centre de Purge sus-cité
• Soran, woffen condrij, vient de Lundere et a servi des compagnies maritimes et l’armée
• Brakan, Bronth dilettante, un dangereux hurluberlu qui fréquente des milieux interlopes et les fous d’Iscin
• Max, Iscin de terrain, le malheureux a passé ses dernières années pour l’armée sur des chantiers de fouille perdus dans la vallée de Gauss, il se balade avec un pibber et un incupod !

Voulant certainement éviter de passer plusieurs années sur les murailles d’Ardoth, ces tauthers ont accepté la mission et ont pris un bateau pour Polpedroth au petit matin. Le navire avait à son bord des militaires, des condrijs (mercenaire) employés par l’armée et également un groupe de jeunes condamnés muadras, certainement des membres de gangs de dyte punks.

 


Avec votre accord, suspectant une affaire louche que vous pourrez utiliser contre Kesht Trando, je montai à bord et suivis le groupe. A part une altercation entre les jeunes dyte punks et des condrijs que les tauthers ont cherché à désamorcer, rien à signaler pendant le voyage.

Polpedroth est une cité trop grande pour sa population et ses visiteurs sont essentiellement des militaires et mercenaires travaillant pour l’armée. Les tauthers y ont trouvé un guide pour les terres sauvages indiquées sur leur carte et ont vaqué à leurs occupations, en se payant le luxe d’une auberge où descendent les officiers de l’armée.

Les tauthers ont pris le chemin du village de Last avec ce guide autochtone. Pas de bol pour eux, ils ont été attaqués par un duradon. Leurs muadras ont l’air tellement balaises que c’est le woffen qui a réussi à calmer l’ardeur du prédateur avec une « prise puissante ». L’agressif et monstrueux volatile a fait une belle chute de 20 mètres !

L’accueil qu’ils reçurent à la riante bourgade agricole de Last fut des plus glaciaux. Armés de piques et fourches, les toths du coin s’étaient rassemblés à l’entrée du village, prêts à en découdre. Ils envoyèrent leur chef, Lara, qui en apprenant que les tauthers se rendaient en territoire corastin, se détendit quelque peu. Elle leur vendit quelques fleurs d’atterol et les accompagnèrent jusqu’à la limite de leurs champs où la flore sauvage reprenait ses droits et commençait le territoire des monstres verts.

Les tauthers eurent du courage, ils se rendirent directement vers les Corastins ! Malgré un accueil menaçant, ils parvinrent à les amadouer avec moult bits, de la quincaillerie et les fleurs d’atterol. La présence de Corastins d’Ardoth, Bill et Bob, leur facilita la communication. Ils furent acceptés comme hôte dans un village avec promesse de rencontrer le chef de la région.

Une longue attente parmi les Corastins leur permit de se familiariser avec leurs mœurs mais pas de signe du chef Corastin. Après 6 jours de patience, Bill vint voir les tauthers s’inquiétant de la disparition de Bob. Celui-ci est allé cueillir des fleurs d’Atterol en montagne et n’est pas reparu. Les tauthers décidèrent d’aider Bill qui les mena à la limite du territoire Corastin.

La vallée des Fleurs est une vallée encaissée dans les monts Accapta qui doit son nom à son tapis floral d’une diversité et d’une beauté incomparable en cette saison. Je deviens bucolique ! Ca ne me réussit pas de vivre caché dans la nature ! En tout cas, ils y trouvèrent des traces de luttes dont ils suivirent la piste jusqu’au col qui mène au versant opposé.

Dans un endroit propice à une embuscade, ils rencontrèrent de jeunes muadras portés sur l’éclair lumineux. Un combat s’est engagé, j’ai vu fuser les éclairs de Desti et les coups de hache. Les tauthers se sont récoltés plusieurs brûlures et ont occis plusieurs muadras. Les autres se sont enfuis.

 

Lettre de Deborah Ssa (épouse de Suchen Bessonil, 1er tauther thivin de l’histoire de Burdoth) au capitaine des Yords du district Es’wother

Honoré Capitaine, Votre Eminence,

Je vous écris pour dénoncer mon mari pour abandon de foyer, abandon de ses enfants, abandon de sa bijouterie et de moi aussi. J’ai cru épouser un thivin honnête et travailleur, capable de faire vivre décemment sa famille et de s’occuper d’elle. C’est un fils d’un joailler qui connaît tout plein de gens à la Citadelle et ailleurs.

Ce monsieur s’est récemment entiché de devenir drenn et il a pris le statut de tauther. Un thivin drenn, vous vous rendez compte, comme si on avait besoin de ça nous autres thivins, qui ne demandons rien à personne et qui ne nous occupons pas de politique, ni des affaires des autres races.

Bon bref, Monsieur Suchen Bessonil, c’est son nom, depuis qu’il est drenn passe son temps à fréquenter les maisons de jeux, à boire et ça ne m’étonnerait pas qu’il prenne des onguents illicites. Et en plus, il me raconte des carabistouilles.

Jugez plutôt, voici ce qu’il m’a narré de son « voyage » en Essanja. Il était soi-disant dans un village corastin où il est parti à la recherche de l’un d’entre eux, Bill, disparu en montagne. Il m’a affirmé que son groupe (il faudra que je vous en parle de son groupe !) et lui ont été attaqués par des dytes punks dans les monts Accapta. Des dytes punks dans les monts Accapta : pourquoi pas des dhar corondon à Ardoth ! Ils en auraient capturé deux qui auraient affirmé faire partie d’un centre de réhabilitation, « la main ouverte » dirigé par un certain Caji Johan. Les jeunes délinquants n’y apprendraient pas qu’à planter des choux apparemment et auraient emprisonné le corastin manquant.

Bref, ils auraient été chercher les corastins qui en masse se seraient approchés, menaçants, du manoir des muadras. Brakan le bronth aurait négocié la libération de Bill, mais les corastins, frustrés de ne pouvoir s’adonner à la violence, auraient tué leurs deux prisonniers muadras.

En échange de leurs bons services, les corastins auraient autorisé mon mari et ses compagnons de beuverie à entrer dans un temple shantique que mon mari avait pour mission de dévaliser. Le récit de mon mari était déjà peu crédible mais à partir de ce moment, il plonge carrément dans le délire. Ils auraient eu la surprise de rencontrer un shanta bleu à l’intérieur du temple. Le dénommé Sorn parlant quelques mots de shantique serait parvenu à communiquer avec l’individu qui leur a demandé leur aide ultérieure pour une mission secrète. Il leur a fourni un sarceen montrant la destruction de « vaisseaux spatiaux » par l’isho.

Le Shanta leur aurait proposé de les téléporter par un warp à l’endroit de leur choix. Ils auraient demandé à se rendre à la Montagne Couronnée, l’île des thriddles. Le Shanta bleu aurait accepté et pof il les aurait envoyés chez les thriddles. A la Montagne Couronnée, ils auraient rencontré divers spécialistes qui leur auraient confirmé qu’une guerre a bien eu lieu il y a fort longtemps entre les shantas et une race extra-terreste, les lamorris, maîtres des cleashs et des ramians.

Mon mari dit être revenu au temple shantique par le même warp et être ressorti du temple avec le shanta à la grande surprise des corastins. Il a bien ramené des objets bizarres à la maison qu’il appelle sarceen mais il a bien très bien pu les trouver dans une décharge.

A peine rentré à la maison, il m’a indiqué qu’il devait se rendre en mission à Joble. A Joble ! Vous vous rendez compte : en mission à Joble… il est parti dilapider notre patrimoine en jeux de hasard oui !

Je vous demande donc de l’aide pour rappeler à ce gredin qu’il a une femme et deux enfants et qu’il doit exercer un métier honnête plutôt que de traîner avec des compagnons de beuveries et à me raconter n’importe quoi à son retour.

Vous devriez aussi appréhender ses 6 comparses qui ont une mauvaise influence sur lui et qui déshonore le statut de tauther :
• Jhora, une grosse boccorde qui porte une hache pour attirer les militaires du coin
• Sorn Getrin, et Afkor Verish, deux fripouilles muadras du quartier
• Sorani, un woffen alcoolique
• Brakan, un Bronth taré
• Max, un humain efféminé qui se balade avec un horrible pibber

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche