Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 21:11

Ceci est une traduction de l'article du Sholari Guide consacré aux bronths.

Généralités

Les bronths furent la quatrième création d’Iscin. Ils sont bipèdes, comme les autres races d’Iscin, mais ils se déplacent beaucoup mieux à quatre pattes que les woffens ou les tologras. Les bronths mesurent entre 2,1 mètres et 2,5 mètres et peuvent peser jusqu’à 450 kg. Ils sont hautement intelligents et apprécient les jeux de stratégies complexes. Dans beaucoup de communautés bronths, les jours chômés sont passés à se balader entre des stands de jeux, où certains s’affrontent et d’autres regardent.

Caractéristiques physiques

Les bronths disposent d’une ouïe et d’un odorat d’une extrême finesse. Ils peuvent détecter la présence d’une créature à une grande distance uniquement par son odeur. Leur odorat n’est pas aussi bon que celui des woffens mais ils sont plus tatillons quant aux odeurs. Il y eut de nombreuses rencontres tendus entre humains et bronths avant que les humains apprennent à ne pas se baigner trop souvent : les bronths ne font pas confiance à ceux qui n’ont pas d’odeurs.

Leur pelage est très épais et les bronths passent un peu de temps chaque jour à le soigner. Néanmoins, l’hygiène quotidienne se limite généralement à un petit plongeon. Les bronths qui vivent dans les villes humaines comme Ardoth maintiennent un niveau d’hygiène supérieur. Les toiletteurs bronths ont du succès en ville et une brosse est un cadeau populaire chez les bronths citadins.

Les bronths ont des portées de 2 ou 3 petits. Les nouveaux nés sont exhibés en public sur le dos de leur mère ou de leur père. Les bronths traitent la naissance de leurs enfants avec une grande révérence et ne discuteront du sujet qu’avec des amis proches. Très peu d’humains ont assisté à une naissance bronth, les mâles sont connus pour être agressifs voire belliqueux quand leur épouse accouche.

Les bronths sont omnivores et sont capables d’ingérer la plupart des aliments. Ils apprécient au – dessus de tout un bon steak de dothobider. Cette viande vient de Dobre et des territoires australes. Certains bronths font jusqu’à 600 kilomètres pour se rendre dans des villages de l’intérieur connus pour proposer le meilleur dothobider de Jorune. La ville de Hawtows disposent d’un très grand cheptel de dothobider. Les humains apprécient cette viande mais pas au point de traverser des pays entiers pour en manger.

Les bronths se régalent de mallmis, cette substance visqueuse et épaisse qui tapissent la base des tonneaux vides de rusper. Quand une envie irrésistible les prend, on peut voir des bronths ramasser la bourbe tapissant les fûts de rusper vides qui sèchent à l’arrière des tavernes (incleps) et des auberges (illidges).Le mallmis est quasiment un poison pour la plupart des autres races, ça n’empêche pas les bronths d’inciter les humains et les woffens à en boire un coup avec eux. Les bronths aiment le durlig et ont appris à le cultiver avec l’assistance des humains. Comme c’est une création d’Iscin, ils le dégustent rituellement.

Quand les bronths attaquent, ils frappent communément avec leurs pattes massives. Un seul coup bien placé peut assommer la majorité des créatures. Les bronths ne sont pas au-dessus de mordre ou de frapper violemment. Les créatures les plus faibles doivent faire attention de ne pas se faire écraser. Il est plus prudent de ne pas pousser un bronth à bout. Entre eux, les bronths s’amusent à se bagarrer. La lutte est un divertissement majeur chez eux. Les petits sont encouragés à se bagarrer mais blesser l’autre est complètement interdit.

 

Culture et Société

Les bronths abhorrent l’esclavage et s’évertuent à le détruire partout où il existe. Cette attitude date de l’époque des Légendes d’Iscin, quand les crougars réduisirent en esclavage les autres races d’Iscin. Les bronths sont les érudits des antiques Légendes d’Iscin. Autour de leurs feux de camp, ils expliquent à leurs jeunes comment deux démons, l’un humain et l’autre crugar (Choundra), conspirèrent pour assassiner Iscin.

Les bronths étaient très jeunes lors de l’assassinat d’Iscin par Choundra. Ils furent réduits en esclavage par les crugars au côté des blounts, des woffens et des tologras et ce, jusqu’à ce qu’ils ne puissent le supporter. Ils traversèrent le désert du Doben-al jusqu’à un pays côtier appelé aujourd’hui Ros Crendor. Un mélange de mythes Terriens et de leurs propres idées les incita à croire que le pays d’Iscin se trouvait de l’autre côté de l’immense étendue d’eau à laquelle ils faisaient face Ils passèrent des années à construire de frêles embarcations pour préparer la traversée. Les woffens perdirent la foi dans l’interprétation que les bronths faisaient des légendes et repartirent vers les verts pâturages de l’actuelle vallée de Gauss où les crugars les avaient maintenus en esclavage.

Les blounts non plus n’accompagnèrent pas les bronths et les tologras, ils se complurent dans les marais qui bordaient le lac Dau-uh-Dey. En mer, la flotte des bronths et des tologras rencontra une puissante tempête et leurs bateaux furent séparés. Les bronths accostèrent dans un endroit qu’ils appelèrent « Crendor » qui signifie « maison » dans leur langue. Les terres autour de Crendor furent nommées Dobre, l’actuel grand royaume des bronths. Les enfants perdus d’Iscin ne furent jamais oubliés dans la mythologie bronthe.

Aujourd’hui les bronths dirigent le royaume de Dobre et son satellite Crendor. Ils ont résisté à une multitude d’attaque des ramians et à plusieurs guerres civiles. Ils disposent d’un siège au Conseil d’Ardoth et ont joué un rôle majeur dans les décisions du conseil.

Les bronths ont un tempérament d’humeur égale et ils se mettent rarement en colère sans une très bonne raison. Ils s’agitent cependant quand ils sont forcés d’attendre les autres et se montrent brusques voire menaçants au moindre retard. Il faut dire que c’est du flan, les bronths sont très lents à sortir de leurs gonds. Les humains doivent cependant veiller à laisser de l’espace aux bronths pendant les repas. C’est durant ces moments qu’ils peuvent oublier leur force et se laisser aller aux bousculades et aux coups de patte, communs dans les repas bronths mais qui peuvent flanquer un humain par terre.

Loi et ordre public

Les bronths ont un code proche de celui des woffens qui vient de leurs croyance religieuses :

1.Iscin doit être révéré. Souvenez vous toujours de lui.

2.L’esclavage est un crime contre tous ceux qui le subissent et tous ceux qui en sont témoins

3. L’intention légitime l’action

4.L’enfantement est sacré

Les bronths sont poussés à la violence quand ils sont témoins d’un acte d’esclavage. Les bronths haïssent l’esclavage et agiront toujours pour y mettre fin. Ce n’est pas une croisade morale, c’est parce que cela les ramène à leur propre esclavage aux mains des crugars, une humiliation cruelle qu’ils n’ont jamais oubliée. Même leur animaux de compagnie sont traités avec respect. Si un tarro quitte son maître, un bronth s’en procurera un autre. Culturellement, les bronths ont un faible pour les animaux de compagnie et l’on trouve souvent un tarro ou un pibber dans les foyers bronths.

 

Langue

La langue des bronths, le Boru, ne brille ni par son élégance ni par sa rapidité. Elle est composée de mots épais et solides qui ralentissent même les plus rapides des pipelettes. Les bronths se pressent rarement. Les mots sont souvent liés pour former des mots composés. A l ‘écrit, les bronths disposent de marques pour indiquer ces mots composés. Par exemple, les significations de « bohor ahandi » et de « bohor+ahandi » sont complètement différentes. Le premier veut dire « une longue partie de jeu » et le second signifie « une bataille sans fin » (une guerre civile). Ces différences sont aisément remarquables à l’oral, mais des personnes débutantes en Boru peuvent faire éclater de rire leurs compagnons bronths la première fois qu’il demande un « wuth doo » alors qu’ils veulent un « wuth+doo »

 

Communautés

Les bronths vivent en groupes de 30 à 40, appelés « Bahts ». Un regroupement de 12 à 100 bahts est appelé un « ru+baht » et équivaut à une ville chez d’autres races. Les villes sont généralement bâties en cercle avec un centre où toute construction est bannie et qui constitue le lieu de réunion commun. On peut y voir les bronths camper, jouer avec leurs petits ou s’adonner à d’interminables parties de jeu de stratégie.

 

Guerres

Les bronths ont connu de nombreuses guerres civiles dans l’histoire de Dobre. La dernière s’est déroulée il y a 140 ans. Ces guerres ont coûté plus de vies que toutes les invasions ramianes. Ce ne furent jamais des guerres de domination mais des guerres pour l’unité. Les légendes bronthes prophétisent qu’il arrivera une époque où les bronths seront fragmentés et qu’une menace extérieure les détruira avant le retour d’Iscin. Toutes les religions d’Iscin possèdent des références au retour d’Iscin, à son fils ou à sa fille, mais seuls les bronths prennent le retour d’Iscin suffisamment au sérieux pour avoir fait la guerre à propos de cette croyance. Ces batailles ont été sanglantes et ont eu un effet durable sur la culture bronthe. La tactique et la stratégie sont enseignées aux bronths dès leur plus jeune âge. Il s’agit de compétences martiales pour combattre d’autres bronths. Bien qu’ils craignent qu’une telle apocalypse survienne, les bronths se préparent à son arrivée.

Le royaume satellite de Crendor a un objectif secret, connu par peu d’étrangers. Des stocks d’armes et des écoles martiales sont dissiminées dans les denses forêts de Crendor. Quelques bronths de chaque ru+baht sont envoyés là – bas à chaque génération pour se préparer en cas d’un nouveau bohor+andi. Ils reçoivent un entraînement spécial et apprennent la localisation des caches d’armes. Le territoire du Crendor est sacré et jamais les bronths ne se battront sur son sol.

Quand les hostilités débutent, chaque ru+baht retirent ses armes de destruction du Crendor. Dans les années qui suivent, chaque ru+baht se rangent d’un côté ou de l’autre. Après un bohor+andi, il ne se passe pas grand’chose, chacun enterrant ses morts. Il y a peu de changement de structure de pouvoir, le pouvoir étant essentiellement exercé localement. Les bronths s’organisent pour défendre leur territoire contre les ramians mais à l’intérieur des terres, il n’existe quasiment pas de défense intérieure.

 

Architecture

L’architecture doit être conçue avec des plafonds suffisamment hauts pour recevoir des bronths. Comme quelques clients bronths sont bons pour les affaires, la plupart des cleps d’Ardoth font l’effort. Les bronths préfèrent l’atmosphère de l’extérieur. En Dobre, les bâtiments ne sont que partiellement couverts. Les bronths vivent entre deux extrêmes. Ils apprécient l’air frais et l’extérieur mais en Dobre, ils dorment de temps en temps dans des oods, des trous souterrains tapissés de feuilles fraîches et de gazon. Il y a quelques lieux à Ardoth où l’on trouve des oods pour l’usage des bronths.

 

Les jeux de stratégie bronths

Les bronths adore le « doora », un antique jeu de stratégie. Il comprend des pièces sur un plateau ayant chacune un alignement différent. C’est une simulation d’une guerre qui se développe, comme un bohor+andi. Les pièces sont plutôt jolie et fabricant de pièces de doora est une occupation respectée chez les bronths. Les pièces sont en bois, le brynk étant le plus apprécié.

 

Fêtes

Les bronths ont peu de jours fériés. Ils pensent que de favoriser des jours particuliers, c’est oublier tous les autres. Leur calendrier comprend de nombreuses commémorations. Ils observent le jour d’Iscin, le jour anniversaire de sa mort. Il y a onze « toh+reens » ou jour de deuil pour les plus importantes de leurs guerres civiles. « Ris Aris » est le jour de préparation du retour d’Iscin. Ce jour – là, les bronths ne travaillent pas et évitent de fréquenter les autres races.

 

Relations avec les autres pays

Comme il l’a été mentionné, les bronths rendent les crugars responsables de la mort de leur créateur, Iscin. Ils n’attaqueront pas un crugar à vue, mais ils n’aideront pas non plus un crugar en détresse. Les deux races ne rentrent que rarement en contact, excepté dans les cités humaines. Les crugars vivent en Temauntro et les bronths en Dobre.

Les bronths n’aiment guerre leurs voisins septentrionaux, les ramians. Depuis que les bronths vivent au Crendor et en Dobre, les pillages des gires (pirates) ramians sur la côte n’ont jamais cessé. Jamais les ramians n’ont essayé de s’y installer, ils attaquent les communautés côtières et font des raids à l’intérieur des terres pour trouver du shirm-eh. Le royaume satellite de Crendor s’est transformé en une installation militaire dédiée au déploiement rapide des navires et de soldats bronths. Les loo-raums de Dobre sont des bateaux conçus pour combattre les ramians sur mer.

Les bronths et les woffens vivent en voisins et en paix depuis des milliers d’années. En dehors de disputes mineures, ils ne se sont jamais combattus. Dans la Guerre des Armes Energétiques, les bronths et les woffens se liguèrent, avec les muadras à leur côté, pour former une alliance contre les humains et leurs armes énergétiques. Le territoire entre le Lundere et le Dobre, le « Shuul », est chaud et aride.

Le Dobre est proche de Burdoth, ils ne sont séparés que par le détroit de Sychill qui à son point le plus étroit ne fait que 60 kilomètres. Le commerce est florissant entre la ville de Sychill et les ports dobriens de Tlon et Udah. On trouve souvent des bronths dans les villes côtières de Burdoth et des humains dans les centres commerciaux de Dobre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Arii Stef - dans JDR : Jorune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Arii Stef
  • : Ce blog consacré aux jeux de rôle sur table a pour objectif de faire partager mon attrait pour des JDRs chers à mon coeur et quelques unes de mes créations dont "Légendes Tahitiennes".
  • Contact

Recherche